Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La SNSM à Goury

Un curieux bâtiment octogonal flanqué de deux rails qui plongent en mer, voilà de quoi nous intriguer.

Un petit tour à l'office du tourisme, juste à côté, et nous voilà moins ignorants. Nous connaissons la SNSM le mérite, le courage, le dévouement de ses hommes et bien d'autres qualités qui ne me viennent pas à l'esprit maintenant. Mais quand on habite loin à l'intérieur des terres, le rail d'Ouessant ou le raz Blanchard, ne nous parlent pas vraiment du danger qu'ils représentent en navigation.

100 4194

Observer, maintenant, cette installation, c'est comprendre qu'il faut faire face à la mer par tous temps et surtout par mauvais temps d'ailleurs!

Nous apprenons qu'ici les courants sont parmi les plus forts d'Europe et que les conditions de navigation sont extrêmement difficiles et dangereuses.

 

De magnifiques photos de Philip PLISSON en témoignent et rendent hommage à tous ce hommes volontaires et bénévoles

Promenez-vous sur son site  Philip PLISSON photographe dela mer

et vous verrez de très belles photos (dont les dernières sur le banc d'Arguin)

La Société Nationale de Sauvetage en Mer

La SNSM est une association régie par la loi de 1901 qui a pour but le sauvetage des personnes en mer et la prévention des risques  et qui agit gratuitement pour les personnes physiques.

100 4192

L'actuel bâtiment de Goury sert à protéger le canot de l'équipe, le Mona RIGOLET. Les deux grandes portes et les rails, l'un à l'intérieur de la rade pour les sorties par très mauvais temps, l'autre pour permettre les sorties à marée basse permettent une vigilance 24h/24h. A l'intérieur, une bi-poutre supportant un treuil, tourne d'un quart de tour permettant ainsi d'orienter le canot en face de la porte souhaitée.

100 4195

Avant l'automatisation en 1991, tout cela se faisait à la force des hommes... Il en fallait du courage! 

Belle journée à tous!

et merci de votre passage par ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article