Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle journée ici ou là

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Le moulin à huile du Barroux

(article mis à jour en 2018)

Notre projet était de découvrir le Mont Ventoux. Nous venions de faire étape dans le village du Barroux dans le Vaucluse . Après un copieux petit déjeuner sur la terrasse qui domine la plaine du Comtat venaissin et fait face au Ventoux  et aux dentelles de Montmirail, nous décidions de découvrir le village. Le château, tout en haut du piton rocheux, les ruelles, le campanile sont autant d'endroits intéressants mais ce qui est moins banal, c'est son moulin à huile.C'est de cet endroit, discret, que j'ai envie de vous parler.

Lors de la visite, j'y ai entendu parler de moulin à sang, de moulin à chapelle, de conquet...  Je vis dans une région de noyers et je connais bien les moulin à huile de noix mais ici c'est de le pays des oliviers et de l'huile d'olive. Alors un plongeon dans l'univers des moulins à huile est intéressant.

Quand on jette le regard au travers de la grille de la petite porte basse qui donne sur la rue du Pontin, voilà ce qu'on observe.

Le moulin à huile du Barroux dans le Vaucluse

 Quelques explications plus tard, voici ce qu'on apprend : 

Tout n'allait pas toujours très bien entre le seigneur de Barroux et les Barrouxiers. Rien d'étonnant à celà. Les conflits étaient fréquents au XVIII ème siècle entre seigneurs et villageois.

Mais en 1790, le seigneur refuse totalement l'accès de son moulin à olives aux villageois. Il le réserve désormais à son propre usage. Les paysans doivent donc porter leur récolte dans les moulins des villages avoisinants ce qui provoque de violentes disputes avec les paysans voisins. 

Le conseil communal ne supportant plus cette situation décida donc de construire un moulin communal. Il rechercha un endroit et choisit finalement de l'installer à la place d'une ancienne boucherie, au rez de chaussée de la maison commune de la rue du Pontin.

Les travaux d'aménagement vont bon train et le moulin est mis en service en 1792. Il va fonctionner jusqu'en 1858. 

Le moulin comporte deux salles qui fonctionnent avec des techniques différentes. 

La première technique est : le moulin à sang

Sur la gauche de la photo au dessus, on voit le moulin complet avec sa meule de pierre. C'est le moulin à sang. L'appellation est effectivement très réaliste. Il s'agit en effet d'un moulin qui est activé par la force des hommes ou des animaux.

news27 2

Ces gravures montrent la difficulté du travail.

708px-01 Presse à huile Provence

Cette forme de moulin existe depuis l'antiquité, la force des esclaves et des animaux ne coûte pas cher et même si on connait le principe des moulins à eau ou à vent, on ne voit pas, à cette époque, l'utilité d'installer de nouveaux moulins.

Les olives sont versées dans la cuve où elles sont écrasées par le poids de la roue de pierre actionnée parfois par un boeuf mais souvent par des hommes. L'expression "suer sang et eau y prend tout son sens"

La seconde technique est le moulin à chapelle

Un autre moyen d'obtenir de l'huile est de presser les olives directement sous une presse. Un seul homme suffit à faire fonctionner la presse. C'est plus facile d'utilisation mais il faut une installation particulière pour que la presse reste bien en place. Elle est enchâssée dans une cavité aménagée spécialement et retenue par une sorte de croix en bois, d'où l'appellation de moulin à chapelle ou presse à chapelle. Et moi qui pensait qu'il y avait un aspect religieux dans cette chapelle... 

images.jpg

Une presse à chapelle

Au moulin du Barroux, on voit,( au fond sur la photo du haut), l'emplacement de 3 pressoirs à chapelle . Celui du centre est encore équipé de sa presse.

Au pied de chaque presse un conquet, sorte de réservoir creusé dans le sol sert à recevoir l'huile qui s'écoule des presses. L'huile se déverse ensuite dans un grand réservoir à décantation qu'on voit sous la voûte de gauche.

C'est grâce à cette enseigne en métal repoussé (récemment mise en place) que nous nous sommes arrêtés devant la petite porte basse de cette rue en escalier. Rien ne nous aurait laissé soupçonner une telle installation dans cette maison, très banale; d'une petite rue dominée par le château.

Au fait, ce château haut perché mérite probablement qu'on s'y intéresse. Ce sera pour une autre fois...

Les croquis ont pour source Wikipédia

Merci de votre passage sur mes pages. Passez une bonne journée ici ou là...

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article