Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint Justin, porte des Landes

(article mis à jour en mars 2018)

A Saint Justin, pendant les mois d'été, comme partout dans les Landes, le soleil est ardent, il fait bon rester à l'ombre des anciennes arcades . Les habitants pendent parfois de grands rideaux blancs aux arcades  de leurs maisons pour davantage de fraîcheur.

Comme dans toutes les bastides de la région, Les maisons s'organisent autour d'une grande place centrale.

Cette bastide  a été construite en 1280 par les Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem et la marquise de Marsan sur l'emplacement d'un emporium (centre de commerce) romain.

L'objectif de la construction de ces villages fortifiés était de rassembler les populations pour mieux les protéger. Saint Justin est construit sur un promontoire rocheux enserré dans une boucle de la Douze. Un chemin de ronde le contourne pour faciliter encore plus la surveillance alentours. Une seconde raison d'organiser les habitations en bastide était d'aider à la collecte de l'impôt (tiens tiens, déjà...)

Les habitants y trouvaient aussi de nombreux avantages comme la fin de la servilité pour certains et le droit de choisir son métier ou même d'être propriétaire.

L'organisation des bastides est toujours la même, une place centrale entourée de maisons à arcades et une église un peu décentrée (le pouvoir religieux perdait déjà de son influence)

A Saint-Justin, les maisons à colombages et briquettes rouges sont encore très présentes et plutôt bien entretenues, parfois simples, parfois plus riches comme celle-ci : balcon soutenu par des poteaux ouvragés, vitraux, croisillons élaborés...

La vie agricole est toujours présente et partout. Nous sommes ici sur le terroir de l'Armagnac. L'ancien musée paysan avait accumulé de nombreux outils et ustensiles employés dans la région.

 

 

Une promenade dans la rue des remparts nous interpelle sur la vie d'antan. Attenante à l'église, la " chambre d'arrêt"  ne s'appelle pas prison mais laisse bien à deviner sa vocation.

 

La vie ici ne fût pas sans histoires. Une activité guerrière y a même été menée pendant deux siècles. La bastide fut construite sur le territoire français, au nez et à la barbe des anglais, dominateurs de l'Aquitaine. Sa voisine et rivale anglaise, Labastide d'Armagnac  dont j'ai parlé un clic LA n'est qu'a 5 km. Les guerres ont été le quotidien de ces bastides voisines .

Heureusement les guerres sont oubliées et c'est le bien-manger et la faconde des gascons que nous apprécions dans les Landes de Gascongne.

La langue d'oc, chantante et souvent impénétrable pour nous habitants du pays d'Oï  chante encore ici. Le chantre local y est célébré sur sa maison natale.

Une ancienne mais jolie invitation à participer aux inter-villages de 2010 rappelle les traditions landaises du village. Elle résume bien, je trouve, le lieu, le soleil, les landes de pins, la tradition des échasses (pour surveiller les troupeaux sur des landes de terres pauvres sans le moindre relief), les courses de vaches landaises dans les arènes et... les bandas

2010.jpg

Saint Justin est à l'écart des routes principales mais cette petite cité, très attachante,  "mérite le détour"

Merci de votre visite et passez une belle journée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virjaja 11/10/2018 11:36

Mais que c'est beau! merci, je connais peu les Landes, pourtant je vivais à coté...