Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle journée ici ou là

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

La Devinière à Chinon maison natale de Rabelais

C'est, au loin, la sihouette blanche de la forteresse de Chinon, récemment restaurée, qui domine la vallée de la Vienne. 

DSCF9586

Philippe Auguste et Charles VII ont imprimé ce lieu de leur volonté royale d'en faire un lieu très particulier. Enserré par des remparts élevés, les logis royaux dont on ne voyait plus guère qu'un pan de mur où s'accrochait une cheminée de pierre scupltée, reprennent vie peu à peu. Le département d'Indre-et-Loire espère ainsi redonner à Chinon une place touristique primordiale en Touraine.

Quand on regarde cette maquette du château au XVème siècle on mesure ce qui reste à faire...beaucoup,... trop certainement!

Fichier:Chinon SE.jpg

maquette publiée sur Wikipédia    

Mais  quand on parle de Chinon, on parle aussi d'un très bon vin rouge cultivé et élevé sur les côteaux de la Vienne depuis des siècles.

Gargantua, Pantagruel et Grandgousier, ces amateurs insassiables de la bonne chère et des vins de Loire sont les héros de François Rabelais et prennent vie ici, dans ces vignes.

C'est donc à un vol d'alouette de Chinon qu'est né François Rabelais, dans la maison de campagne de sa riche famille. A moins que ce ne soit sur le chemin y menant. Il était en effet coutumier  pour les femmes de la bourgeoisie d'accoucher en campagne, là où l'enfant serait élevé pendant ses premières années, au bon air et avec le lait d'une nourrice bien portante.

La coutume voulait également que la future mère ne quitte son domicile citadin qu'après les premières contractions. Les chemins cahotants aidant, il n'était pas rare que la naissance ait lieu avant l'arrivée. Ce fut probablement le cas pour François Rabelais, comme cela fut aussi celui de René Descartes près de là, entre Descartes et Châtellerault.

La Devinière est une bâtisse de tuffeau couverte d'ardoises. Transformée en musée. Elle est tout entière vouée à Rabelais (qui signait de son pseudonyme/anagramme Algofribas Nasier), ses oeuvres, ses histoires vraies ou inventées. Qui sait si les guerres pichrocholines ont vraiment eu lieu là, dans ce beau paysage tranquille?

François Rabelais, i Vie inestimable du Grand Gargantua /i : Gargantua visite Paris

illustration de Larousse

Laissons nous porter par ces histoires.

L'endroit à quelquechose d'indéfinissable, de  propice à l'imaginaire...

 Merci d'être passés me voir.

Je vous souhaite une belle semaine et de belles découvertes.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article