Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un (petit) chevalier au château du Rivau

Je ne sais pas pour vous, mais chez nous, l'hiver a été émaillé d'attaques de virus et de bactéries en tous genres. Alors, nous avions bien besoin de faire provision de soleil et de chaleur après toutes ces journées passées à rêver au printemps.

C'est finalement l'été qui est arrivé juste à la fin des vacances scolaires de notre région. Il faisait donc beau et chaud. Juste ce qui nous fallait pour renouer avec nos visites de châteaux (de la Loire). Elie a maintenant quatre ans et commence à s'intéresser à la passion de sa soeur : les châteaux.

JARDINS DU CHÂTEAU LE RIVAU

Si nous avons choisi le château du Rivau, à dix kilomètres de Chinon c'est que des visites spéciales princesses et chevaliers sont organisées pendant les vacances. Il faut  cependant prendre soin de réserver par Internet. Ces visites sont réservées aux enfants de plus de cinq ans. Elie déçu de ne pas pouvoir y participer a trouvé consolation dans une tenue de chevalier et c'est ainsi équipé  qu'il s'est lancé à la découverte du domaine.

Le ton est donné avec le bassin peuplé d'étranges personnages féeriques

Le domaine est vaste. Il convient de prendre connaissance des lieux et surtout de ne pas oublier le plus petit "racoin". Par là ce sont les anciens chais qui rappellent que nous sommes dans une région viticole renommée, le Chinonnais.

Le château a été construit au XVème siècle par Pierre de Beauvau, grand chambellan de Charles VII.Bien sûr l'ombre de Jeanne d'Arc émaille l"histoire de ce château et Rabelais vient  y ajouter sa gouaille tourangelle.

Notre princesse d'un jour va suivre le groupe d'enfants pour revêtir son costume. Nous la retrouverons dans une heure trente. 

C'est donc en compagnie d'une valeureux chevalier, armé d'une redoutable épée ( enfin, c'est plutôt moi qui la porte...) que nous partons à l'assaut des "jardins de contes de fées".

Ohhh nous sommes observés!

Un salut chevaleresque?

Ou peut être un geste pour tenir à distance cette dangereuse dréature?

Se frayer un passage dans cette forêt de bambou est difficile heureusement l'épée est là.

Le chevalier irait bien jouer à se faire peur (de se perdre) dans le labyrinthe mais... il préfère attendre la main rassurante de sa princesse. Nous y reviendrons.

Maintenant , nous rencontrons un géant, enfin des jambes de géant. Gargantua venu en voisin peut-être. La Devinière est à une quinzaine de kilomètres d'ici. Mais je viens d'apprendre par l'émission la Carte au trésor que François Rabelais imaginé Gargantua et Pantagruel lorsqu'il était étudiant en médecine à Montpellier. Moi qui était convaincue que Gargantua était tourangeau pure souche, je suis un peu déçue que Rabelais ait pu trouver d'autres inspirations..

A moins qu'il ne se repose?

Parfois, on aimerait justement être un géant...

Mais tout nous rappelle qu'on est petit!

Le verger en fleurs est comme une bouffée de fraîcheur qui nous invite à la rêverie...

Il est temps de rejoindre le château pour retrouver notre princesse. 

Au passage, admirons les massifs de tulipes échevelées.

 Nous quittons provisoirement les jardins pour retrouver le groupe de notre petite princesse et visiter l'intérieur du château.

La suite bientôt...

Passez un bon dimanche et faites de belles découvertes.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

En route Simone 01/05/2018 13:52

Voilà une belle destination pour les minis chevaliers et pour les grands évidemment

Taniélie 01/05/2018 15:25

C'est un endroit où les enfants se sentent à l'aise. On y passe un bel après-midi en famille.