Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vallée du Mondony près d'Amélie-les-Bains

Il est de ces petits coins secrets qu'on ne voudrait pas dévoiler. La vallée du Mondony est de ceux là.

Il faut emprunter la toute petite route qui grimpe en lacets au dessus d'Amélie les bains pour arriver dans cette haute vallée pyrénéenne frontalière avec l'Espagne. 

Le défilé des gorges du Mondony ferme l'aval du torrent, Juste derrière ce verrou, les thermes du Mondony accueillent les curistes depuis l'époque romaine.

En amont, le Roc de la France, frontière avec l'Espagne, culmine à 1424 mètres  et ferme la vallée pour un paysage un brin austère mais reposant, escarpé mais empreint de douceur.Un endroit hors du monde, hors du temps, hors de nos soucis. Bref un endroit où il fait bon passer et s'attarder.

La vallée du Mondony

Le Mondony saute de rocher en cascade pour aller se jeter un peu plus bas dans le Tech.

 

 

Il se faufile sous les antiques ponts de pierre. 

 

ou sous les ponts de construction plus récente.

 

 Les bas-côtés sont fleuris et colorés. La végétation en ce mois de mai est vigoureuse, fraîche et opulente, telle cette Euphorbe d'un vert lumineux (attention c'est une plante toxique en raison du latex qu'elle secrète).

ou cette ancolie commune

On parvient, tout au bout de cette étroite route ombragée et sinueuse dans l'ancienne commune de Montalba, aujourd'hui rattachée à Amélie-Palalda.

 

La vallée du Mondony près d'Amélie-les-Bains
La vallée du Mondony près d'Amélie-les-Bains
La vallée du Mondony près d'Amélie-les-Bains

 

Au Moyen-Age, Montalba abritait une trentaine de feux (plus de 200 personnes). La situation, très escarpée, fait que les fermes étaient dispersées sur les flancs de la montagne de part et d'autre des deux torrents. Quelques fermes subsistent encore, disséminées dans la forêt, mais beaucoup ne sont plus que des bâtiments en ruines.

Les terrains cultivés étaient aménagés sur des terrasses orientées au Sud. On voit ici un bel assemblage de murets.

En 1962, les habitants n'étaient plus qu'une trentaine à vivre à Palalda. La commune perdit son autonomie et comme Palalda, fut absorbée par Amélie-les-Bains qui devint Amélie-Palalda. Montalba disparut. Seule la plaque émaillée rappelle l'existence de la commune.

L'origine du nom Montalba vient probablement de l'association de Mont ( montagne ou château)  et peut-être de albus (blanc) de la couleur des murailles du château édifié bien avant le XIIIème siècle. 

Le passé de ce fond de vallée est bien plus riche que notre esprit "moderne" du XXIème siècle veut bien le penser. Dès 1020 le castello Monte Donno  assure la sécurité des villageois. Rapidement le Castell Monte Albano prend de l'importance et  la population y est déplacée. Les deux châteaux appartiennent alors à la baronnie Serralonga,  La Révolution viendra bousculer tout cela.

Le village de Montalba se résume à quelques maisons et une église que je vous inviterai à visiter bientôt.

Si en montant, nous avons admiré le paysage fermé par le Roc de Franca , en redescendant vers Amélie-Palada les vues plongent vers le ravin et le torrent.

Avant de descendre dans la vallée, une jolie vue sur Palalda mérite un arrêt plaisir. 

Palada

 Merci de vos visites. Passez une belle journée.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

miriam 22/05/2018 14:18

vous avez eu meilleur temps que nous , nous y étions à la mi-mars et le paysage était encore hivernal