Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Fenouillèdes au seuil du Pays Cathare

Ce dimanche de mai 2017, l'air est léger, le ciel est bleu et... le vent a (enfin) oublié de souffler. Jour idéal pour partir à la conquête des châteaux cathares. Je vous invite à une belle balade ensoleillée.  

Nous quittons le Vallespir pour un paysage bien différent. Pour une fois depuis Le Canigou nous fait le cadeau de sa belle silhouette coiffée de blanc et mieux encore, il s'apprête à quitter son écharpe de nuages comme pour mieux profiter, comme nous, de ce beau dimanche.

Le Mont Canigou depuis le Fenouillèdes

Rapidement nous quittons les contreforts pyrénéens pour entrer en Fenouillédes  cette région entre Pyrénnées et Corbières. Le Fenouillèdes recouvre l'ancien territoire dépendant du château de Fenouillet.

Le paysage verdoyant du Roussillon laisse vite place à un environnement plus aride où les vignes trouvent une place de choix.  Certains sommets sont piquetés de tours à signaux érigées par les rois de Majorque puis d'Aragon et qui servaient à protéger le royaume des invasions françaises.  

 On arrive rapidement dans la région de Maury qui produit un vin doux naturel à la couleur grenat ambrée (que j'apprécie beaucoup avec du melon ou en apéritif mais...chut!)

Le Fenouillèdes vers Maury

Au sommet, on perçoit une bâtisse un peu plus imposante que les tours habituelles. 

Le château de Quéribus

C'est le château de Quéribus, premier des châteaux cathares sur cette route. 

Mais notre route se poursuit encore dans ce paysage aride, juste illuminé par les genets printaniers et nous conduit vers son château frère, celui de Peyrepertuse.

Le voilà, sur la crête, à peine perceptible dans son environnement rocheux. 

Le château de Peyrepertuse

Les vignes s'accrochent parfois jusqu'à mi-pente de ces collines escarpées brûlées de soleil.

Dans la vallée,  le joli village de Cucugnan (dont j'ai parlé (ICI)  qui fait appel à notre imaginaire.

Le village enveloppe les courbes naturelles du terrain.

Cucugnan

Et puis voilà Peyrepertuse ( la pierre trouée). On ne sait plus ce qui est muraille et ce qui est rocher. Forteresse insaisissable? Probablement mais on ne le saura jamais car Peyrepertuse n'a jamais été attaquée.

Le château d e Peyrepertuse

Et c'est parti pour une petite demie heure de grimpette pour accéder à l'entrée, de l'autre côté du rocher. Et de là-haut... je vous garantie une vue à couper le souffle. Mais avant il faut chausser de bonnes chaussures.

A bientôt. Lorsque nous aurons repris note souffle après la montée.

Faites de belles balades et Passez une belle journée

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article