Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle journée ici ou là

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Les demoiselles coiffées du col de la Madeleine (Savoie)

Nous sommes confinés, alors... allons nous promener (virtuellement bien sûr).

Nous restons encore un peu en Savoie et nous allons prendre un peu de hauteur et respirer l'air pur des montagnes.

Les buts de promenades sont innombrables en Savoie mais il y quelques endroits où j'aime aller sans me lasser. Le col de la Madeleine est de ceux là.  Je vous y emmène.

C'est probablement parce qu'en montagne les paysages disparaissent sous la neige pendant un très long hiver qu'on a chaque année, une envie folle de les redécouvrir dès que l'herbe a verdi et  que les alpages ont repris vie.

Si le nom du Col de la Madeleine vous dit quelque chose, c'est probablement parce que vous en avez entendu parler lors des nombreux épisodes du Tour de France qui passe ici régulièrement. 26 fois au total.  Le coureur Richard Virenque, bon grimpeur, s'y est illustré, le franchissant en tête trois années de suite.

La vallée de l'Eau Rousse vers le Mont Blanc (dans les nuages)

Lorsqu'on aborde le col à partir de la Tarentaise, on emprunte, à partir de La Léchère près de Moutiers, une petite route difficile, étroite, très sinueuse et bordée de ravins qui n'est ouverte que de juin à septembre. Elle serpente à flanc de montagne et traverse plusieurs villages et hameaux.

La circulation y est toujours difficile mais less amedis et les dimanches d'été la route est quasi monopolisée par les cyclistes chevronnés ou amateurs qui décident de leur propre chef que la route leur appartient. Il faut être extrêmement prudents à la montée car on croise des bolides à deux roues qui dévalent la pente "à tombeau ouvert" ( et l'expression est ici parfaitement adaptée ) en coupant les virages. Il y a régulièrement des accidents dramatiques et c'est un miracle qu'il n'y en ait pas plus. Les automobilistes redoublent de prudence et c'est heureux. Voilà, c'est dit! 

Mais quand vous aurez réussi à braver la horde de vélos, alors, vous serez récompensés par la vue qui s'étend du Mont-Blanc au Nord au massif de Belledone au Sud.  

A 1993 mètres, le col de la Madeleine forme une frontière naturelle entre la Tarentaise et la Maurienne. C'est le seul point de passage entre les deux vallées, ouvert seulement en été.

Le Col de la Madeleine
Le col de la Madeleine

La pelouse alpine a été exploitée depuis le Moyen Age mais la route actuelle n'a été ouverte qu'en 1968.

Le col de la Madeleine est au coeur du massif de la Lauzière. Entre le massif du Mont-Blanc et le massif des Ecrins, il fait la transition entre le Beaufortain et le massif de Belledonne.

Le massif de Belledonne et en fond les Ecrins et les Aiguilles d'Arves

Nous sommes attendus au sommet par des ânes bien tranquilles .

Disséminées dans les alpages des fermes d'été  produisent (et vendent) un excellent beaufort. 

Au col, un chalet-refuge offre une pause très agréable.  Le cadre y est chaleureux et la nourriture très convenable.

La terrasse ouvre sur un paysage magnifique mais en fin d'été le vent y était un peu fort et frisquet. 

Sur le versant sud, les alpages  se transforment en pistes de ski l'hiver. Le Grand Domaine  rassemble Valmorel, Doucy et Saint-François Longchamp. Nous entamons notre descente sur le versant sud par la traversée de la station de Saint-François Longchamp  et c'est ensuite une route qui plonge rapidement vers la vallée de la Maurienne entre fermes et pommiers.

La chaine de Belledonne et Saint François Longchamps
La chaîne de Belledonne et Saint François Longchamp

Le massif de La Lauzière  que nous traversons a longtemps été exploités pour ses ardoises. Ici , elle sont taillées larges et épaisses et recouvrent encore beaucoup des maisons anciennes. On les appelle naturellement des lauzes.

C'est le gneiss et le granit qui donnent à la montagne cet aspect acéré. L'érosion glaciaire d'abord puis la pluie et le vent ont aussi permis la création de phénomènes particuliers et rares  : les cheminées de fées.

C'est à flanc de montagne qu'on les découvre. Taches blanches sur le vert dense de la forêt, elles sont fines, élançées et fragiles à la merci de la pluie et du vent.

Les cheminées des fées de St François Longchamp

Jumelles pour combien de temps encore?

J'aime énormément ce paysage qui est à la fois minéral et verdoyant, aride mais animé par les verts des arbres et de la pelouse, hostile pour l'homme mais protecteur pour la faune de montagne.

Notre balade va se poursuivre  de col en col. Le prochain sera le col du Glandon et ses troupeaux de moutons. Ce sera pour bientôt.

Prenez soin de vous .

Ce vendredi 20 mars à 19h le col de la Madeleine est sous la neige

Webcam valmorel

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

http://lemantine.over-Blog.com 20/03/2020 08:03

Merci pour toutes ces belles photos, oui c'est vrai une envie de verdure folle en ce début de printemps.

Taniélie 21/03/2020 08:54

Oui nous commençons à avoir envie de printemps. Plonger dans les photos des années passées nous occupe. Merci de votre passage/ Bonne journée