Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mémorial national du Canada de Vimy, (Pas de Calais)

Je vous emmène aujourd'hui vers un lieu de mémoire où le silence résonne comme un coup de  canon, où le vent a l'odeur de la poudre et où l'émotion ravive le souvenir.

Il faisait beau ce matin de mai 2019 lorsque nous sommes arrivés à Vimy. Deux drapeaux flottaient  au vent, l'un français, l'autre canadien.

Ces drapeaux nous rappellent que la guerre, la grande guerre, a vu mourir ici des milliers de soldats canadiens venus en renfort pour libérer la France de l'invasion allemande.   

 

Les anciens combattants canadiens sont très attachés à cet endroit. Ils en parlent ainsi :

"L'hommage le plus impressionnant que le Canada ait rendu à ses citoyens qui ont combattu et donné leur vie au cours de la Première Guerre mondiale trouve son expression concrète dans le Mémorial national du Canada à Vimy, lequel surplombe majestueusement la plaine de Douai du sommet de la crête de Vimy, à environ dix kilomètres au nord d'Arras."

lien vers le site en bas de page

 

Nous ne sommes plus tout à fait en France mais pas tout à fait non plus au Canada. Ce territoire a été confié par la France au Canada "avec libre usage, gracieusement et pour toujours" en reconnaissance de l'engagement des 60 000 soldats canadiens qui ont combattu et permis de contribuer à libérer cet endroit très stratégique.

L'imposant monument du souvenir construit par le Canada a  été restauré en 2007, il a depuis retrouvé toute sa blancheur. Par convention, c'est la France qui en assure la sécurité.

 

Le monument de Vimy

 

C'est précisément à cet endroit que la bataille qu'on a appelée "la bataille de la crête de Vimy" a eu lieu du 9 au 12 avril 1917. Au prix de la vie de plus de 3000 morts, elle a permis une avancée importante contre l'armée allemande. Cette victoire a amorcé un virage radical dans l'approche stratégique de la guerre. Il s'agissait d'éviter ce qu'on avait connu lors de la bataille de la Somme qui avait été le théâtre de l'affrontement de trois millions d'hommes et de la perte de 400 000  soldats. 

Entre Lens et Arras, Vimy est au coeur du pays minier.  Le lieu était stratégiquement occupé par l'armée allemande qui avait réquisitionné les mines.

 

 

Les terrils jumeaux de Lens

 

Les allemands avaient construit une ligne défensive de 14 km avec trois lignes de tranchées, des rangées de barbelés infranchissables, des redoutes, des blockhaus profondément enterrés et un système sophistiqué de communication et d'information.

En face, le commandant de corps d'armée canadien Byng a  minutieusement préparé l'attaque. Dix kilomètres de tranchées sont discrètement creusées pour arriver au plus près des allemands. Elles sont aménagées de cases de repos, de latrines et sont éclairées. Chaque soldat est informé de son rôle et entraîné  à l'action sur des maquettes. L'action devra se dérouler en quatre lignes successives.

 

C'est au petit matin que les tirs canadiens se sont abattus sur l'armée allemande piégée dans ses propres blockhaus.

L'armée canadienne a réussi là ou  plusieurs autres attaques avaient échouées auparavant. 

Il faudra onze ans pour construire cet immense monument qui sera inauguré en 1936 par le roi Edouard VIII.

Deux colonnes de 35 mètres de haut s'élèvent vers le ciel. L'une est ornée d'une fleur de lys et l'autre d'une feuille d'érable associant ainsi les deux pays.

On peut y voir le symbole de deux portes ouvertes vers un monde meilleur où règne la paix.

 

L'architecte Walter Allward a choisi pour cet édifice la pierre blanche d'une île de Croatie. Il fallu la rénover et en 2007 la reine Elisabeth II est venue inaugurer un monument d'une blancheur éclatante.

 

 

Vers l'Est, le site domine  la plaine de l'Artois encore façonnée par les terrils miniers.

 

La plaine de l'Artois vue vers l'Est

 

L'élément probablement le plus touchant de ce monument est la statue d'une jeune femme vêtue d'une longue cape  dont le regard vers le sol semble fixé sur sa douleur. Elle symbolise la jeune nation canadienne qui pleure ses enfants. Orientée vers l'Est, elle  se tourne vers son avenir et les jours meilleurs.

 

 

Elle a été sculptée sur place dans un bloc de calcaire de 30 tonnes.

 

 

 Les noms de 11285 soldats sont gravés sur les murs qui entourent le monument. Ils semblent veillés par une  vieille femme fatiguée, symbole des mères des soldats morts sur le champ de bataille.

 

Le mur des noms des soldats canadiens morts au combat (à gauche)

 

La bataille de Vimy est un symbole fort de la nation canadienne. Tous les enfants canadiens apprennent cet épisode de la guerre à l'école et même un billet de banque de 20 dollars représentent le monument. 

 

Vimy sur les billets de 20 dollars canadiens ! - France 3 Hauts-de ...

 

.L'engagement du Canada a été tellement fort dans la première guerre mondiale que le pays a été autorisé à signer en son nom propre, le traité de Versailles.

 

 

La bataille de Vimy et sa victoire est considérée comme un moment fondateur de la jeune nation canadienne. 

Les sites de tourisme de mémoire sont nombreux dans la plaine de l'Artois. Ils racontent tous  des pans douloureux de notre histoire.  Nous en avons visité beaucoup l'an passé. Le Nord a été pour moi une découverte, riche, passionnante, inattendue parfois, émouvante souvent. Je suis prête à y retourner!

Pour l'instant nous sommes confinés et  ces vers de Baudelaire me me paraissent envelopper parfaitement l'ambiance actuelle.

Le Printemps adorable a perdu son odeur !

Et le Temps m'engloutit minute par minute,

 Prenez soin de vous.

 

 

Le monument de Vimy vu du ciel    

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virjaja 30/04/2020 10:54

je découvre. un beau lieu de mémoire, merci. bisous. cathy