Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pont de L'Artigue, pont de l'humanité en Ténarèze (32)

Quittons un temps la Savoie (où la neige est tombée en altitude et où les températures sont glaciales) pour retrouver un peu de chaleur en Occitanie (peut-être même un peu trop car il faisait 39° lorsque nous y étions il y a quelques semaines)

C'est d'un tout petit pont perdu dans la campagne gersoise que je veux vous parler aujourd'hui. Petit. Joli. Et au milieu de nulle part. Mais inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco! 

Le pont roman de L'Artigue entre Beaumont et Larresingle

Au nord du département du Gers dans la région du Ténarèze, autrement dit au pays de l'Armagnac, on découvre en plein champ un joli petit pont qui enjambe les méandres de l'Osse et fait le lien entre es communes de Larresingle et de Beaumont C'est un des derniers et rares ponts romans construits au XIIème siècle a être parvenu jusqu'à nous. Ce qui parait étonnant, c'est que si on ne connait pas vraiment son origine, on pense qu'il a probablement été construit pour permettre aux pèlerins qui empruntaient la Via Piodensis de franchir la rivière.

On est à 5 kilomètres de Larresingle (la plus petite cité fortifiée de France) dans un endroit tranquille et champêtre. Ce joli croquis monochrome traduit bien le calme de l'endroit.

 Image issue du site Asso Artiga (clic sur l'image pour un lien vers leur site)

Un clic sur l'image pour un lien avec le site  de l'association Artigua dont il est extrait

Un grand espace aménagé de multiples panneaux didactiques nous invite à en apprendre plus sur ces collines douces, semées de tournesols et plantées de vignes qui, vers le XIIlème siècle, étaient un endroit très fréquenté. 

un pont aux origines incertaines

Tout laisse à penser que dès l'Antiquité, un pont ou un gué permettait déjà de traverser l'Osse à cet endroit En effet, le chemin qui dévale de la colline face au pont n'est autre que la voie romaine qui menait d'Agen à Eauze. Des villas romaines découvertes aux alentours étayent cette hypothèse. 

Ce n'est qu'en 1178 qu'on trouve la mention d'un lieu nommé Pontis de Ortiga, devenu un haut lieu de l'ordre des chevaliers de Jérusalem et une étape importante vers Saint Jacques de Compostelle. 

Sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

C'est au XIème siècle que la découverte des reliques de Saint Jacques à Compostelle va lancer des millions de pèlerins sur les routes en direction de la Gallice et de son Finisterre, la fin vers l'Ouest du monde connu.

Un siècle plus tard, les voyages commencent à s'organiser sous l'influence des ordres religieux qui s'engagent à faciliter le long chemin des pèlerins.. Ils s'engagent ainsi à assurer la sécurité des voyageurs en construisant des ponts et en aménageant les cols, à leur fournir gîte et couvert et parfois même à donner l'aumône aux plus démunis. Il faut aussi leur donner les soins dont ils ont besoin et, le cas échéant, une sépulture selon les rites religieux. On construit donc des ponts, des hôpitaux, des églises et des cimetières et des commanderies pour abriter ces communautés religieuses.

De la via Podiensis à l'inscription au patrimoine de l'UNESCO

Le pont d'Artigue est construit sur la Via Podiensis qui part du Puy en Velay, une des quatre voies qui sillonnent la France. 

Les chemins de Compostelle en France
Les 4 voies vers Compostelle

Il connait  quatre siècles d'une intense fréquentation avant que les famines, les épidémies et la Guerre de Cent ans  ne le conduisent à l'abandon. Tous les bâtiments autour vont disparaître et le pont va connaitre une lente dégradation.. Il sera restauré au XVIIIème  puis tombera à nouveau dans l'oubli

Il a fallu l'engagement d'associations ambitieuses et volontaires (Artigua) pour engager des travaux de rénovation. Depuis 2016, il a retrouvé son lustre et même un pavage en dos d'âne. 

Une vingtaine de ponts jalonnent la via Podiensis. Six d'entre eux ont été sélectionnés pour témoigner des infrastructures qui permettaient voyageurs et aux pélerins de traverser les provinces et les frontières dans leur quête de la foi. 

En 1988, le pont de l'Artigue est inscrit au patrimoine de l'Unesco en même temps que d'autres ouvrages.  Sur la Via Podiensis. Il rejoint ainsi d'autres ponts comme le plus connu d'entre eux : le Pont Valentré de Cahors (Lot) mais aussi le pont d'Espalion, celui d'Estaing, le pont de Saint Chély d'Aubrac ou encore celui de Conques (tous dans l'Aveyron)

Ils sont inscrits au titre de "Chemins de Saint Jacques de Compostelle en France"

 

L'émission Midi en France en parle!

 

Les berges sont préservées pour redonner au pont son environnement champêtre

Le pont d'Artigue dans le Gers

Les quatre arches de différentes hauteur et largeur lui donnent un caractère exceptionnel. Elles ont montré leur efficacité face aux crues de l'Osse, nombreuses à cet endroit.

Aujourd'hui, ce sont environ 2700 visiteurs et pèlerins qui traversent le pont chaque année.

Il fait désormais du grand site d'Occitanie "Flaran Baïse Armagnac"

La campagne gersoise du Ténarèze déroule en douceur un paysage de collines  boisées, de champs de tournesols et de vignobles (qui donneront l'Armagnac).

Nous quittons le pont de Lartigue et poursuivons notre balade gersoise. Flaran, Larresingle, La Romieu, Fourcés, nous avons encore beaucoup à découvrir.

 

Les collines cultivées du ténarèze

Les champs de tournesols sont flamboyants en ce début d'août.

Je ne sais si je préfère cette fleur flamboyante ou celle-ci pas encore éclose. 

Laissons ce petit pont conduire les pèlerins d'une rive à l'autre, encore et allons découvrir d'autres lieux du Ténarèze. 

Le pont de Lartigue dans le Gers

Merci de me suivre sur ces chemins de France. Faites de belles balades et passez une bonne journée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 02/09/2020 15:29

Ce pont est magnifique et j'en ai beaucoup entendu parler sans jamais aller le voir pour autant...Je ne savais pas qu'il était sur la via podensis ni qu'il était inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Merci pour cet article passionnant ! Belle journée