Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac

Je vous propose aujourd'hui de continuer notre balade dans le Gers. Inutile de prendre vos lunettes de soleil et votre chapeau de paille mais un parapluie pourrait être utile.

En vacances, on aimerait bien qu'il fasse beau mais pas trop chaud, que le ciel soit bleu mais que le soleil ne soit pas trop brûlant, que nos photos soient lumineuses mais pas trop sur-exposées. Il arrive cependant, de temps à autres, que les nuages s'amoncellent, que la chaleur devienne étouffante et que les photos virent au gris. C'est dans ces conditions que nous avons découvert Lavardens et c'est bien dommage car le village mérite une plus longue visite.

Lavardens fait partie des "Plus beaux villages de France". C'est le troisième que nous visitons dans le Gers, après Fourcès et Montréal et, lui aussi, mérite bien son appellation.

Le village de Lavardens dans le Gers 32

Comme beaucoup d'autres villages du Gers, il s'est installé sur un éperon rocheux et surplombe la belle campagne aux collines douces de l'Armagnac. Nous sommes à une vingtaine de kilomètres au nord d'Auch. 

La montée au village nous amène jusqu'au pied du château, imposant et inattendu dans un si petit village. 

On distingue parfaitement le rocher qui a servi de soubassement au premier château installé à cet endroit.

La façade sud est entourée de deux tours perchées sur des trompes ce qui lui donne une allure en surplomb très étonnante. Je ne crois pas avoir déjà vu une pareille architecture ailleurs.

Le château n'est pas en bon état. Comme beaucoup d'autres châteaux français, il a subi les affres des incendies, des guerres, du temps et surtout, de l'oubli.

Les restes d'un chemin de ronde lui donnent cette allure de hérisson. Ce sont probablement les restes d'une galerie qui permettait d'observer les environs.

Un peu de son histoire

Fief des Comtes d'Armagnac au XIIème siècle, la seigneurie de Lavardens est offerte par Jeanne d'Albret (mère de Henri IV) à Antoine de Roquelaure à titre de récompense pour l'amitié et les services rendus à la famille. Fidèle à Henri IV, il sera à ses côtés lors de son assassinat par Ravaillac le 14 mai 1610. En 1615, Il sera fait Maréchal de France.

C'est lui qui entreprit de détruire l'ancien château féodal et de construire à sa place, à partir de 1620 un nouveau château. Il le voulait imposant et confortable pour plaire à sa jeune épouse de 18 ans, Suzanne de Bassabat dont il était éperdument amoureux. Il avait alors 68ans et meurt peu après sans voir l'achèvement de son château.

En 1653, la peste ravage le village et tue 200 des ouvriers qui travaillent sur le chantier qui n'avance plus. C'est ainsi que, en 1738, lorsque le château revient, par mariage, à la famille des Rohan Chabot, le deuxième étage n'est toujours pas terminé, cent ans après le début de sa construction.  

En 1752, une arrière petite fille d'Antoine de Roquelaure, vend le château au marquis de Mirabeau qui en poursuit la construction. Les travaux sont ruineux et le marquis qui ne peut les assumer, le vend à son tour à un capitaine des dragons nommé Laclaverie de Soupex.

Le château changera de mains plusieurs fois encore pour arriver, par mariage dans la famille du Marquis des Pins d'Aulagnières qui va rapidement s'expatrier laissant la charge à sa famille.  Celle-ci voudra s'en débarrasser mais ne trouve pas d'acquéreur. Toujours inachevé, il a en plus, été vidé de son mobilier au cours de la Révolution.  Ce sont des marchands de biens qui se l'arrachent. L'un d'eux l'acquiert et en fait des logements. La déchéance commence.

En 1923, la toiture s'effondre puis la végétation l'envahira jusqu'à voir des arbres pousser au premier étage. En 1938, il  est réquisitionné pour abriter des réfugiés espagnols. Sans entretien, il tombe peu à peu  en ruines jusqu'à ce que la municipalité décide de sa destruction et de l'emploi de ses pierres en carrières..

C'est à ce moment que le sombre destin de ce château va s'inverser. Un lavardenais, Hubert Mothe, s'engage dans la sauvegarde du bâtiment. Il fait appel à des bénévoles pour défricher les murailles et le fait classer monument historique ce qui permet la prise en charge de la réfection des toitures par l'Etat.

Sorte de HLM, il est vendu à douze propriétaires mais il n'arrive pas à fédérer l'ensemble des propriétaires pour investir dans la rénovation. En 1979, il crée une association de sauvegarde qui, avec la mairie, rachète peu à peu les parts des propriétaires. Aujourd'hui c'est l'association qui gère le domaine et lui donne vie à travers un centre d'art et d'exposition. Des expositions temporaires variées se succèdent toute l'année et permettent de dégager les moyens nécessaires à l'entretien.

 

Souhaitons lui de dominer fièrement et pour longtemps encore la campagne gersoise.

 

Le château de Lavardens

Je fais un petit clin d'oeil à un passionné de maquettes 3D virtuelles  en lui empruntant son animation. Allez lui rendre visite, ses maquettes sont très bien faites,  Un clic sur l'image permet de faire démarrer l'animation de la maquette pour la voir sous différents angles (c'est un petit peu long à charger)

L'émission "Les 100 lieux qu'il faut voir" a présenté Lavardens dans une de ses émissions sur la Gascogne. Le passage sur Lavardens se trouve entre les minutes 3 et 7.

 Continuons notre visite par l'église Saint-Michel qui jouxte le château. Son clocher porche est également classé monument historique.

Eglise Saint-Michel de Lavardens

 

Le tympan au dessus du portail est, à la fois sculpté et peint. Construite par les Comtes d'Armagnac, elle date des XIV et XVème siècles.

Le village s'organise selon une rue centrale qui suit la crête rocheuse et des ruelles adjacentes abruptes.

 

 

Il faut se promener au hasard des rues, profiter de l'attrait des maisons qui s'illuminent là d'une treille, ici d'un lierre ou d'une vigne vierge ou encore d'une passiflore en fruits. Ce village a un charme indéniable.

un clic sur le diaporama permet de faire défiler les images à votre rythme.

 

Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac
Lavardens, ancien fief des Comtes d'Armagnac

On ne se lasse pas de parcourir ces rues au gré de notre déambulation mais, la pluie est arrivée et il devient sage et urgent de rejoindre la voiture.

 

 

La tour carrée avec des colombages dans sa partie supérieure est une des tours des remparts qui enserraient le village.

Cette fois il pleut fort et nous nous réfugions dans la voiture.

Merci de votre passage par ici. Faites attention à vous et faites de belles balades, ici ou là

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virjaja 06/10/2020 13:16

Même avec ce ciel, ce village est beau! tu donne envie de le découvrir, le château est magnifique. gros bisous. cathy