Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Prarayer et son refuge, en Val d'Aoste (Italie)

Poursuivons notre découverte du Val d'Aoste en restant encore un peu en Valpelline.

Après une heure de marche le long du lac Place Moulin, on parvient au hameau de Prarayer.

Prarayer

C'est un hameau pastoral où les troupeaux de vaches Hérens rythment les journées avec la montée à l'alpage mais il est davantage connu par son refuge, très fréquenté par les alpinistes et les randonneurs qui s'engagent dans un "Tour du Cervin"  alternant les étapes en Suisse et en Italie.

 

Nous ne sommes à vol d'oiseau qu'à une dizaine de kilomètres du sommet du Cervin et une quinzaine de Zermatt, la station suisse bien connue (et celle que je préfère entre toutes) 

Ici, selon les heures de la journée, ce sont des promeneurs en balade familiale qui laissent la place aux randonneurs et aux alpinistes qui font étape sur leurs chemins de haute montagne.

Nous poursuivons notre chemin vers le fond de vallée, profitant de la température encore clémente de la matinée.

La vallée remonte le cours du Buthier, ce torrent qui prend sa source au pied du glacier des Grandes Murailles et de celui de Tsa de Tsan (qui veut dire le dernier des derniers alpages)

Nous revenons vers le lac avec l'intention de pique-niquer sur son rivage mais passant devant le refuge et voyant les belles assiettes de polenta servies au client, nous décidons de laisser le beaufort et la charcuterie de la Dent du Villard qui accompagnent toutes nos sorties et de commander deux assiettes de polenta aux tomates et à la fontine.

Le refuge de Prarayer en Valpelline ( Val d'Aoste)

C'est aussi une salle de restaurant accueillante (quoique un peu bruyante à mon goût) et une organisation impeccable pour servir tout le monde sans attente. Pendant notre attente nous sourions devant le baromètre traditionnel des montagnes. Aujourd'hui la corde est sèche, il fait donc beau mais ça nous le savions déjà.

 

Prarayer et son refuge, en Val d'Aoste (Italie)Prarayer et son refuge, en Val d'Aoste (Italie)Prarayer et son refuge, en Val d'Aoste (Italie)

Le refuge de Prarayer est connu pour la qualité de son hébergement. Ici pas de dortoirs aux matelas sommaires et aux bas-flancs de bois mais des chambres familiales confortables avec une vue sur le lac pour repartir d'un bon pied après un copieux petit-déjeuner.

Des tables accueillantes nous invitent tout naturellement à passer un bon moment avec une vue imprenable.

Le refuge de Prarayer Valpelline en val d'Aoste

 

Côté lac c'était un paysage coloré et reposant, côté montagne, un autre spectacle attire notre attention. Le troupeau qui paissait tranquillement dans l'alpage  rejoint son étable pour la traite et passer la nuit.  A flanc de montagne, le défilé en file indienne prend des allures de poya mêlant vaches et chèvres alpines.  

La plupart sont de race Herens. Un des sommets qui nous entoure s'appelle  d'ailleurs la dent de Herens même si d'aucuns conteste cette appellation car la vallée de Herens est un peu plus loin. Une erreur cartographique dit-on.

Les vaches portent des cloches qui sonnaillent d'un son clair. En Savoie, on appelle ces cloches des clarines, en Val d'Aoste ce sont des sonnailles.

Un artisan passionné, Mauro Savin fabrique des sonnailles un peu particulières. Elles sonnent toutes différemment mais avec une note exacte, la, si ré etc. Son souhait c'est que les cloches d'un troupeau composent une mélodie harmonieuse. Sa passion se lit ICI Mauro_savin_

Mauro Savin avec ses sonnailles

Les petits veaux se sont rués sur l'abreuvoir d'eau fraiche Ils sont bu pendant un long, long, long moment!

 

Ces vaches produisent un lait riche et goûteux, parfumé par les fleurs alpines. C'est avec ce lait qu'on élabore la Fontina, un fromage doux avec une jolie croûte dorée au goût singulier

.

Au retour de leur journée de marche, les randonneurs et alpinistes font une étape à la boutique installée près du barrage. Nous ferons comme eux provision d'un bon morceau de fontine qui agrémentera nos pique nique de la semaine;

Je trouve cette pancarte rafraîchissante, simple et évocatrice d'un produit authentique.

La fontine fait partie de la gastronomie du val d'Aoste et elle est omniprésente dans les plats roboratifs de montagne. La soupe à la Vaplelinense en fait partie et je vous en donne la recette.

La soupe à la Vallpelinentze (Seuppa à la Valpelenentse)

Zuppa alla Valdostana (Seupa à la valpellinentze)

Ingrédients 
500 G - Tranches de pain rassis (complet, seigle etc;)  
-
 Lait 
- Beurre 
- Fromage Fontina en fines tranches 
2 pincées de cannelle - 
2 pincées de poivre - 

- Bouillon de viande (ou bouillon de légumes ou de chou) 

Préparation / Faire tremper dans le lait rapidement 500g de tranches de pain brun, pain complet ou de seigle, et placez une couche de pain rassis dans un plat beurré allant au four. 

Recouvrir de tranches minces de fromage, une pincée de cannelle, poivre et sel, Continuer avec du pain,  poivre, cannelle, sel et fromage jusqu'à remplir le plat. Mouiller avec le bouillon et mettre à gratiner au four pendant 10 / 15 minutes jusqu'à ce qu'il commence à se former une croûte dorée.

Nous en avons mangé à la Locanda Lac Moulin où nous avons passé la nuit. C'est un plat familial délicieusement préparé par la maîtresse des lieux.

Je vous remercie de m'avoir accompagnée en Valpelline. Nous avons encore une vallée bien différente à découvrir puis nous retrouverons d'autres horizons.

Passez une belle journée ICI ou LA

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

virjaja 05/05/2021 10:00

ça fait rêver! un coup de coeur pour les magnifiques sonnailles. merci pour ce article qui fait du bien. gros bisous. cathy

Taniélie 05/05/2021 10:33

Tu as raison, ça fait du bien de se projeter dans des vacances en pleine liberté. Bisous