Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle journée ici ou là

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Pirou un chateau-fort, un village fantôme et une légende

Il ya dans mon ordinateur beaucoup d'articles, de photos, d'idées qui naissent et souvent s'endorment là pendant des mois voire des années. En voici un que je viens se "réveiller". Il va nous transporter au temps des drakkars et des légendes puis nous reviendrons au XXIème siècle avec ses vicissitudes habituelles. On part dans le Cotentin. Suivez-moi.

Savez-vous pourquoi de nombreuses oies migrent tous les ans, au mois de mars, dans le Cotentin et tout particulièrement dans les marais qui entourent le château de Pirou? 

 

 

 

C'est parce qu'elles perpétuent une tradition millénaire. On dit que jadis, elles venaient s'installer, chaque printemps, comme en villégiature, dans les nids douillets qui leur avaient été soigneusement préparés par les habitants dans les douves du château. Elles y pondaient leurs œufs, élevaient leur couvée et repartaient ensuite vers le Grand Nord jusqu'à l'année suivante.

Vous ne me croyez pas? Vous avez probablement raison mais peut-être aussi avez vous tort. Réalité ou légende, la vérité est probablement entre les deux.

Je vais vous conter cette légende,  telle qu'on me l'a livrée lors de ma visite du château de Pirou mais avant je vous invite à me suivre dans le dédale des remparts et des chemins de ronde pour nous mettre un peu dans l'ambiance.

 

Le château-fort de Pirou

 

Sur cette vue aérienne, on remarque en haut à gauche deux portes défensives, des douves et un pont-levis. 

photo du Net

Ce sont en fait cinq portes défensives et un pont-levis que nous devons franchir pour parvenir au logis seigneurial. 

 

Le logis du château de Pirou derrière ses remparts
Le câteau de Pirou

 Une enfilade  de Trois portes

 

puis une quatrième porte.

Le logis ne présente pas beaucoup d'intérêt. Le chemin de ronde est bien plus intéressant et nous plonge au Moyen-Age et même bien avant.

La forteresse a été construite au XII ème siècle par un seigneur du Pirou à l'emplacement même d'une place forte viking. 

Vous voyez la mer de ce promontoire? Non? C'est que deux millénaires nous séparent de l'époque ou les Vikings ont envahi cette terre qui deviendra la Normandie. Nous aurions alors vu les vagues battre le pied des remparts. La forteresse était alors située sur un petit promontoire qui dominait deux havres où  les drakkars pouvaient amarrer en sécurité.

La forteresse est ensuite passée de famille en famille subissant de nombreuses modifications pour améliorer son rôle défensif. Elle fut enfin être abandonnée jusqu'au début du XIXème et transformée en ferme. C'est un prêtre qui la sauvera de la ruine mettant en oeuvre de nombreux travaux de réfection.

 

Les murs de granit sont rénovés et les toitures de chaume sont remplacées par des plaques de schiste.

Au passage, nous admirons la rénovation des toitures dans le respect des techniques anciennes avec une plaque de schiste taillée à la main et un énorme clou en bois.

 

Revenons au temps de Vikings

 

La forteresse était réputée imprenable (c'est assez normal sommes toutes car la légende dit que ce sont les fées qui l'ont construite, ) Mais.... l'arrivée des Vikings et de leurs Drakkars jusqu'au pied du château a bouleversé la tranquillité du seigneur et de son fief. 

 Les vikings ont d'abord encerclé le fief pensant ainsi affamer les occupants qui ne trouveraient plus de quoi se nourrir. Ils attendirent de ne plus entendre de signe de vie et pénétrèrent à l'intérieur. Ils n'y trouvèrent vieil homme invalide. Surpris par le silence, ils lui demandèrent où se cachaient les autres occupants. Le vieux soldat leur déclara, tranquillement,  qu'ils s'étaient changés en oies et qu'ils s'étaient envolés. D'abord stupéfaits, les vikings  se souvinrent avoir vu la nuit précédente, un vol d'oies passer au dessus d'eux. Ils crurent donc à l'histoire du vieil homme et décidèrent de partir mais avant, ils prirent soin, comme à leur habitude d'incendier le château.

Je vous entends déjà dire que ce n'est pas possible que ce ne sont que des fadaises. Mais si, mais si, tout cela était bel et bien vrai (enfin presque...) .

Revenons quelques jours auparavant....

Ayant compris l'imminence de l'invasion viking, le seigneur du Pirou, cherchait désespérément un moyen de leur échapper. Il se souvint d'un vieux grimoire remisé au grenier et qui donnait des recettes magiques adaptées aux situations difficiles. L'une d'elle lui parut satisfaisante car elle permettait de se transformer en animal. Il suffisait de dire une formule magique pour que la transformation en l'animal de son choix s'opère immédiatement et il suffisait de la dédire (dire à l'envers) pour en annuler l'effet aussi rapidement.

Il appela tout le monde et demanda a chacun de répéter après lui la formule magique et quand le dernier d'entre-eux fût transformé en oie (et oui, il avait choisi les oies...), ils s'envolèrent par dessus les murs du château... sans attirer l'attention des vikings. Ils allèrent se poser un peu plus loin dans les marais et attendirent un peu, tout à la joie d'être sains et saufs..

Lorsque les vikings furent partis et que l'incendie ne fut plus que quelques rares fumées, le seigneur, avec toute sa famille et tous ses serviteurs, revint pour dédire le sortilège mais......le vieux grimoire était parti en fumée dans l'incendie du château!!

Perdues de désespoir, les oies durent rester des oies. Alors, imitant les autres oies, elles se mirent formation en V et entreprirent leur  premier vol vers les contrées du Nord.

C'est ainsi que, depuis, chaque année, en mars, un vol d'oies revient survoler le château espérant y retrouver, caché quelque-part, le vieux grimoire....

(J'ai aiméi poursuivre l'ambiance avec le livre de Viviane MOORE "Le peuple du vent", acheté à la boutique qui nous fait vivre les aventures de Tancréde au château du Pirou.)

Le peuple du vent

Pour en savoir plus sur l'histoire du Pirou, le site internet du château  c'est ici

 

Pirou, un village fantôme

 

J'espère vous avoir transporté dans le monde de l'imaginaire où il fait parfois bon se perdre un peu car la réalité est souvent beaucoup moins enchanteresse.

Oublions les Vikings et leurs mœurs barbares, la guerre de Cent ans contre les Anglais et revenons au XXI ème siècle mais je vous préviens ce n'est pas vraiment mieux.

A deux kilomètres du château fort, la petite station balnéaire de Pirou-plage avait l'ambition de devenir plus grande, plus connue, plus touristique. Elle crû dans les belles paroles d'un promoteur qui lui promettait hôtel et belles villas. Ces 70 bâtiments ont bien été construits juste derrière la dune... mais  le promoteur a oublié certaines toutes petites choses comme le réseau électrique et le réseau d'eau et plus incroyable encore... les routes.  On se demande qui a donné le permis de construire et suivi les travaux?

Finalement le promoteur fit faillite, entraînant dans sa chute de nombreux artisans de la région.

Tout resta à l'abandon et vingt six ans plus tard, c'était toujours un vaste terrain vague livré aux casseurs, aux intempéries et aux artistes tageurs qui en ont fait un champ d'expression coloré. 

 

 Attention certaines photo proviennet du site wikipedia (Brady Brenot)

 

La presse  nationale en a souvent fait sa "une" , dénonçant ce fiasco. (liens en bas de page) incroyable.

Agnès Varda y a même tourné une partie de son film "Visages Villages " qui a été sélectionné pour les Oscars du meilleur film documentaire.

La commune a décidé d'investir 150 000 € pour détruire  ces ruines et remettre sur pied un nouveau projet. Il y a juste deux ans, les pelleteuses ont entrepris la démolition des maisons en ruines.  Espérons que la municipalité ne soit pas, à nouveau, trop ambitieuse ni imprudente. 

 

Merci de vos visites

 Passez une belle journée ici ou là.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

En route Simone 25/11/2018 20:52

Très belle vue aérienne du château. Il a les pieds dans l'eau !
Quant au village, quel gâchis !!! C'est fou que ce soit resté en l'état si longtemps. Une vrai verrue mais certainement que personne ne voulait payer pour raser.

ghimi 25/11/2018 09:23

Se réveiller un dimanche matin pluvieux d'automne avec une jolie histoire, que demander de plus ...
il faudrait s'en arrêter là et ne pas replonger dans notre monde actuel qui n'a rien du rêve !