Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Le pont Valentré de Cahors

 

Continuons notre balade d'été dans le Sud-Ouest par un classique de la région, le Pont Valentré. Il y a de nombreuses années que nous passions à proximité sans nous arrêter au prétexte que nous le connaissions. L'été passé, l'occasion d'un voyage imprévu dans la région nous a permis de flâner davantage et nous avons eu beaucoup de plaisir à re-découvrir cet ouvrage remarquable.

Les bords du Lot ont été aménagés, ils permettent un approche du pont tout en douceur.

Des fleurs, de la vigne, il a une allure beaucoup moins austère que dans mon souvenir.

 Il faisait très chaud ce jour d'août et les promenades en bateau sur le Lot faisaient le plein.

Peu à peu, au long du chemin, le pont se découvre. Deux puis trois tours. Trois puis six arches. Le pont prend peu à peu toute son ampleur; ouvrage un peu incongru par son ampleur au pied de cette colline boisée.

 

Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998 dans le cadre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France, le pont a été construit à partir de 1308 par les consuls de Cahors au lieu-dit Valandre  sur la partie sud d'un méandre du Lot.

Le pont du diable

Le chantier traîne en longueur et trente ans plus tard on peut tout juste parcourir le tablier. Encore quarante ans sont passées et la construction n'est toujours pas terminée. Soucieux de terminer cet ouvrage, l'architecte n'a d'autre choix que de conclure un pacte avec le diable pour terminer les travaux. Les dernières finitions se font rapidement (avec l'aide du diable ou pas) sauf une pierre qui est inexpliquablement démontée chaque nuit. Heureux que le travail soit enfin terminé, l'architecte n'a cependant pas du tout envie de terminer sa vie en enfer et trouve l'idée de demander au diable d'aller chercher de l'eau à la source pour désaltérer les ouvriers du chantier. Il lui fournit un crible que le diable ne réussit pas à remplir bien évidemment. Cette histoire est, comme celle des autres ponts du diable, toujours racontée par les cadurciens fiers de leur patrimoine. 

En 1880, le pont est largement remanié et pour rappeler l'histoire du diable, on fit sculpter par un artisan local une statuette d'un diablotin en train de démonter la dernière pierre du chantier. 

 

Le vignoble de Cahors est mis en valeur aux alentours du pont.

Long de 172 mètres, le pont  s'appuie sur six arches protégées par des avant becs pour éviter les dégâts des crues et de l'érosion.

Une barbacane protégeait les tours des chaque extrémité du pont. Il ne reste que celle au Nord, côté Cahors.

 

Le pont a été construit pour faciliter la progression des pèlerins de Compostelle sur la via Podiensis à l'époque des guerres entre la France et les Anglais. Il n'a cependant pas été attaqué, ni par les Anglais, ni par Henri IV.

Chemin du Puy-en-Velay : Via Podiensis | Association Provençale Pour  Compostelle

Une belle harmonie de formes.

Les trois tours carrées à machicoulis dominent le Lot de 40 mètres (vue du côté Sud)

Le Lot est une longue rivière qui travers cinq départements. C'est un affluent de la Garonne.

 

On ne se lasse pas mais il faut reprendre la route.

Un dernier regard sur ce pont magnifique, rare témoin de l'architecture militaire du XIIIème siècle.

Passez un bon dimanche et prenez soin de vous.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Magnifique, merci pour ce partage.
Répondre
T
C'est un endroit très connu et visité mais je j'ai trouvé bien mis en valeur. Belle semaine
P
magnifique découverte cordialement
Répondre
M
C'est en effet un pont magnifique que je n'ai toujours vu qu'en photos...les tiennes sont très jolies je trouve et donne envie d'aller se balader par là-bas. Merci pour ce reportage. Bises et prends soin de toi
Répondre
T
L'environnement est soigné, cela donne une toute autre impression que dans mon souvenir. Il mérite vraiment un arrêt.
Passe une bonne semaine.