Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

La Cité des électriciens de Béthune-Bruay (62)

Tout près de Béthune, sur la commune de Bruay la Buissière, un lieu appelle notre mémoire à se souvenir de ceux qui  ont vécu là pendant cent cinquante ans. 

.Bassin minier : inauguration de la Cité des Électriciens à  Bruay-la-Buissière / Actualité Culture / 2019 / ARCHIVES / Actualités -  Pas-de-Calais le Département

Construite à partir de 1856, la cité des électriciens est la plus ancienne cité du pays minier.

C'est en 1852, après la découverte d'un filon à Bruay, que la Compagnie des Mines de Bruay a construit un ensemble de maisons pour loger les paysans venus travailler à la  fosse N°1. Le village qui ne comptait alors que 750 habitants va tripler en quelques années.

Les terrils qu'on voit au loin, sont la signature de l'activité du pays minier par leur forme conique et leur grisaille.

La rue principale de Bruay est bordée, d'un côté par les maisons hautes et confortables réservées aux contremaitres et, de l'autre, par les barreaux d'habitations des corons des mineurs de fond.

La cité des électriciens, une reconversion patrimoniale réussie ?

Les habitations ont été construites à l'image des habitations traditionnelles rurales de la région. Elles sont petites et n'ont pas l'eau courante mais ont une cave pour stocker le charbon alloué par la Compagnie minière pour faire la cuisine.  Les maisons, toutes identiques comprennent une pièce unique au rez-de-chaussée et des chambres sous les toits. Les murs  de briques et de torchis sont tous revêtus d'un enduit de couleur bleue.  Elles ont toutes un lopin de terre à cultiver et un carin qui servait selon les besoins de poulailler, de latrines  et de débarras. 

Les jardins et vergers attenants aux habitations étaient essentiels pour les mineurs qui, pour vivre, partageaient leur vie entre le fond de la mine et le jardinage.

"Cité des électriciens", d'où vient ce nom?

Ces corons ont été construits sous la IIIème République, une période marquée par le progrès et l'essor industriel. On aimait alors mettre en avant les acteurs du progrès, inventeurs  et ingénieurs de tous domaines qui allaient changer la vie de nos compatriotes.   Dans la cité, on a donné aux rues les noms de ceux qui ont fait progresser le domaine de l'électricité : Ampère, Marconi, Faraday, Branly, Gramme ou encore Laplace. Au fil du temps on a l'a appelée la "Cité des électriciens".

Une cité que vous connaissez (sans le savoir)

Vous êtes probablement nombreux à ne pas avoir visité cette petite cité ouvrière et pourtant je suis quasiment certaine que, vous qui me lisez en ce moment, vous vous dites que ces rues, ces maisons vous disent quelque-chose.  Vous avez une petite idée? Non? 

Je vous donne une photo indice.

image France 3

Celle-ci aussi peut vous aider? 

Vous avez trouvé?

 C'est bien le décor du film "Bienvenue chez les chtis" Et si vous en doutez encore voici un extrait du film qui se déroule dans cette rue, accessoirisée pour l'occasion.

La fermeture de la dernière fosse en 1979 a sonné le début d'une désaffection progressive. Laissée à l'abandon, la cité aurait pû connaître le même sort que bien d'autres mais la communauté de communes Béthune-Bray en a décidé autrement. Un budget de 15 millions d'euros a été voté pour redonner à ces lieux une nouvelle vie entre  "Hier et Demain".

La Cité des Electriciens à Bruay-la-Buissière

 

La réhabilitation

C'est l'architecte Philippe Prost qui a été choisi pour mener ce projet à bien. Il est connu dans la région pour sa réalisation de  l'anneau de mémoire de Notre Dame de Lorette dont je vous parlerai prochainement.

Six barreaux ont été sauvés du délabrement et de la destruction. Il a choisi de leur redonner leur couleur d'origine en les peignant les briques en rouge cerise, les portes en vert et les encadrements en blanc éclatant.

La Cité des Électriciens à l'honneur pour les Journées du patrimoine

C'est au final un vaste espace qui va reprendre vie, entre habitations, mémoire et culture et espaces cultivés.

 

 

Le premier barreau est transformé en centre d'interprétation de l'habitat et du paysage minier. Les fosses, les terrils, les corons, l'organisation de la mine, tout y est abordé de manière très pédagogique. Sous sa carapace de tuiles vernissées, il abrite aussi un restaurant qui sert des plats traditionnels préparés avec les légumes cultivés sur place. Des animations, des visites, des conférences et des activités pour les enfants permettent à tous de revivre la vie des gueules noires qui ont vécu ici pendant un siècle et demi.

Le second barreau a été préservé en l'état. Il témoigne de la vie de ses occupants. On y découvre l'organisation des habitations, leur décor parfois hétéroclite. 

La Cité des Electriciens à Bruay-la-Buissière

En 2012, à 95 ans, le dernier habitant à quitter les lieux a vécu toute sa vie dans la maison qui fût celle de ses grands-parents puis celle de ses parents.

Bruay-la-Buissière: un casting pour trouver des figurants à la Cité des  électriciens

C'est en parcourant les voyelles, ces petites allées qui longent les carreaux, contournent les jardins, s'insèrent entre les  carins qu'on peut retrouver dans ce lieu de mémoire un peu de la vie des "gueules noires" qui ont participé à le richesse de la France au XIXème siècle. 

Les cinq autres barreaux réhabilités ont été transformés en habitations basse énergie pour certains et en hébergements de vacances pour d'autres. On peut ainsi louer des appartements douillets et même une chambre d'hôte installée dans un carin. 

La plupart des autres carins permettent à des artistes de mettre en valeur leurs œuvres et de travailler dans des conditions sereines.

Chambre Chez Roger - Carin

Les jardins et les vergers ont été replantés de légumes et de fruits variés. La variété a été respectée pour témoigner de la diversités des origines des gens qui habitaient ici, émigrants polonais, maghrébins et bien d'autres.

Lumière sur la Cité des Électriciens de Bruay-la-Buissière

 

 

Un lieu de mémoire à visiter sans hésitation.

Merci de votre visite sur mes pages. Portez vous bien et prenez soin de vous.

Certaines photos dont les photos aériennes sont issues de sites internet 

 https://www.citedeselectriciens.fr/fr

https://www.tourisme-bethune-bruay.fr/a-voir-a-faire/culture-patrimoine/la-cite-des-electriciens-1001303

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

virjaja 02/06/2021 10:54

je découvre, je n'ai jamais mis les pieds dans le Nord... et je ne me rappelais plus ce moment du film!!! gros bisous. cathy

philae 01/06/2021 11:08

intéressante découverte cordialement

manou 31/05/2021 15:51

C'est une belle idée que de réhabiliter un tel lieu de vie. Il fait partie de notre patrimoine je trouve. Je ne connais pas cette région, je n'ai fait que la traverser, l'année où je suis allée en Ecosse. Nous avions fait une halte au bord d'un lac, en camping et j'ai même oublié le nom...Merci pour ce reportage

Taniélie 31/05/2021 16:14

La région est également presque une découverte pour moi sauf un bref voyage à Arras pour récupérer une voiture qu'on nous avait volée... J'ai d'ailleurs à peine reconnu la ville! Il y a beaucoup de lieux de mémoire ce qui en fait un lieu de séjour très intéressant. Mais c'est loin de chez nous. Passe une très belle semaine

Yan 31/05/2021 14:11

Article complet et instructif, merci Taniélie.

Taniélie 31/05/2021 16:15

Merci de ce commentaire. C'est toujours très agréable à lire. Très bonne semaine.