Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Le Pont transbordeur du Martrou - Rochefort (17)

Douce France nous a invités pendant ce mois de mai à publier sur le thème des ponts. En voici un que je connais presque trop bien pour avoir eu l'idée d'un parler ici. Voici chose faite! Suivez-moi je vous emmène au pied d'un pont singulier et unique.

Après des années enveloppé dans son armure d'échafaudages, le pont transbordeur de Rochefort a repris des couleurs, si on peut dire car il a retrouvé sa couleur d'origine, le noir. 

Cette belle restauration a été supervisée par Philippe Villeneuve qu'on connait désormais comme l'architecte de la restauration de Notre Dame de Paris. C'est également lui qui a mené à bien la restauration des jardins à la française de Chambord après avoir largement œuvré pour les monuments de La Rochelle. La tour de la lanterne, la tour de la chaîne et l'hôtel de ville lui doivent une belle mise en valeur.

Le pont du Martrou de Rochefort est le dernier pont transbordeur de France.

Il a été construit par Ferdinand Arnodin, un architecte qui a révolutionné les ponts en imaginant une nacelle suspendue à des rails pour transportes les hommes et les véhicules sans entraver la circulation des bateaux. Il  en a déposé le brevet en 1887 sous le nom de Pont à transbordeur. Après un pont réalisé à Rouen, le pont de Rochefort a  enjambé la Charente en 1900. Viendront ensuite Nantes, Marseille, Brest et Bordeaux en 1910.

Remplacés par des ponts dont les tabliers surplombent les fleuves et devenus inutiles, les ponts transbordeurs ont tous été détruits. Le dernier fût celui de Nantes, en 1958. Rochefort reste donc le seul en France à avoir échappé à la démolition. L'Etat qui en est propriétaire s'est engagé à sa sauvegarde et a entrepris une longue remise en état de la nacelle et des câbles et il est à nouveau en service.

 

Au fond, on voit le nouveau pont qui permet une circulation fluide vers l'île d'Oléron, la C ôte de Beauté et Royan.

 

Il traverse et domine la Charente ce fleuve capricieux, habité depuis l'Antiquité comme en témoignent des écrits de Ptolemée qui le nommait Kalentelos. 

Comment mieux décrire ces lieux que ces mots écrits par Pierre Loti, enfant de Rochefort. L'écrivain qui y a passé son enfance y est toujours revenu entre ses missions militaires et ses voyages lointains, rêvant de sa belle Aziyadé. Sa maison est en rénovation de puis plusieurs années. Il me tarde de la retrouver car c'est un endroit où notre imaginaire peut vagabonder à sa guise.

Au loin, côté terre, après de larges méandres, on devine l'Arsenal de Rochefort ou l'Hermione se prépare à un nouveau voyage.

 

 

Le sentier des guetteurs animé de statues naïves raconte l'histoire du lieu de manière ludique.

 

 

La structure d'une barque ancienne nous ramène au XIXème siècle lorsque le port du Martrou voyait passer des cargaisons de céréales, de bois et surtout de pierres d'Echillais dont celles qui ont servi a construire le Fort Boyard tout proche.

Quelques photos encore de cette cathédrale de fer pour terminer cette (re) découverte qui m'a fait me souvenir des temps où, enfant, il était synonyme de vacances au bord de la mer et qu'attendre longuement que notre tour arrive faisait partie cde  ce temps béni que sont les vacances quand on est enfant. 

Merci d'être passés me voir. Prenez-soin de vous et passez une belle journée.

Le Pont transbordeur du Martrou - Rochefort (17)
Le Pont transbordeur du Martrou - Rochefort (17)Le Pont transbordeur du Martrou - Rochefort (17)
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
impressionnante découverte cordialement
Répondre
E
Ce pont je le connais bien pour l'avoir traversé plusieurs fois mais aussi assisté à diverses manifestations habitant à côté !
Le voir sur d'autres blogs me fait toujours plaisir.
Bonne journée
Répondre