Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Grande marée au Fort Enet à la Pointe de la Fumée - Fouras (17)

Ce premier week-end de novembre, c'étaient les grandes marées sur la côte atlantique. Quand on y ajoute de très belles journées ensoleillées et une fin de vacances de la Toussaint, c'était un cocktail gagnant pour passer une belle journée à la pointe de la Fumée à Fouras, qu'on soit amateurs de fruits de mer (ou pas), touristes ou fourasins toujours prêts à profiter de cet endroit, tellement particulier et attachant. 

La Pointe de la Fumée par grande marée.

L'océan s'est retiré loin et le Fort Boyard nous semble exceptionnellement proche.

C'est aussi le cas pour l'île d'Oléron qui ferme le Perthuis d'Antioche. Le carrelet parait désoeuvré sans l'océan à ses pieds

Les pêcheurs à pied pressent le pas vers l'extrémité de la Pointe de la Fumée avec l'espoir d'une belle récolte d'huitres. 

Ce 6 novembre la haute mer culminait à un coefficient de 108 ce qui ne se reproduit que rarement dans l'année.

D'innombrables naissains d'huitres se sont accrochés aux rochers. Cela donne un paysage grumeleux.

Un peu plus loin, les rochers ont laissé place à de vastes champs de mer cultivés par les ostréiculteurs qui y ont installé leurs sacs de naissains, posés sur des tables métalliques en longues lignes parallèles.

 Au loin, on distingue la ville de La Rochelle.

Ce soir, il y aura des courbatures...!

Mais il n'y a pas que les pêcheurs qui profitent des grandes marées, les ostréiculteurs se pressent pour ramasser les sacs de naissains arrivés à terme et c'est un ballet incessant de tracteurs lourdement chargés qui animent la langue de terre.

 La conchyliculture qui regroupe l'ostréiculture (culture des huitres) et mytiliculture (culture des moules) est l'activité principale de Fouras.

La conchyliculture à Fouras

C'est un paysage singulier.

 

 

Fouras est le premier centre français de captage de naissains d'huitres et ce n'est pas nouveau puisque la culture de l'huître sur ces rochers date de 1925.

Les coupelles pour naissains d'huitres

Les coupelles sont colonisés par les larves d'huitres qui en trois semaines vont donner les naissains. Elles vont mettre neuf mois pour atteindre la taille qui permettra de les détacher de leur support (le détroquage). Elles seront ensuite élevées dans des bassins d'eau de mer Le chemin vers nos assiettes est long et le travail des conchyliculteurs suit de nombreuses étapes de manutention.

schéma issu du site http://www.rdvartsculinaires.com/

On approche du Fort Enet et l'île d'Aix  avec ses deux phares blancs et rouges semble à portée de main.

C'est le Fort Boyard qui m'étonne le plus. Il parait si près. Derrière lui, c'est l'île d'Oléron.

 

Deux forts, si proches l'un de l'autre? Cela pose question.

Un (tout petit) peu d'histoire

C'est en 1810 que Napoléon commande la construction d'un fort sur le rocher d'Enet entre Fouras et l'île d'Aix. Terminé en deux ans, il est rapidement occupé par l'armée française. Son but : protéger la rade d'Aix. S'il a, plus tard servi de prison, il est classé monument historique depuis 1994 et c'est aujourd'hui une propriété privée qui est parfois ouverte aux visiteurs.

Mais pourquoi ce fort a-t-il été construit si rapidement? C'est l'affaire des brûlots qui en a été à l'origine.

  • Dès 1804, le Fort Boyard est en construction. Il doit protéger l'embouchure de la Charente, seule entrée vers l'Arsenal de Rochefort.
  • En 1809, la Marine Anglaise décide d'attaquer le fort. Face à lui la marine française n'a que quelques navires en place. Elle met en place un barrage flottant pour se protéger mais la nuit du 11 avril, les Anglais envoient de petits bateaux chargés d'explosifs (les brûlots) contre le barrage. C'est le chaos. Seul un navire français réussit à s'engager dans la Charente et réussit à la protéger. Tous les autres brûlent ou sombrent et même sont volontairement détruits par leur équipage pour ne pas tomber aux mains des Anglais. 650 soldats sont faits prisonniers Le pire est évité mais on a eu chaud!
  • Il est donc urgent de sécuriser davantage et rapidement le Perthuis d'Antioche.

La construction de Fort Boyard se poursuivra jusqu'en...1857. Bien des choses auront changé entre temps et il n'aura jamais l'occasion de jouer son rôle protecteur. 

Il fût un gouffre financier à son époque mais aujourd'hui il est célèbre dans le monde entier. 70 pays ont diffusé le célèbre jeu et, en France, cela fait 32 saisons que nous entendons les énigmes du Père Fouras. Pas sûr que Louis XIV qui en eut l'idée le premier, ait vu les choses de cette manière!

Les voici aujourd'hui, Fort Boyard, Fort Enet et à droite l'île d'Aix et son Fort de la Rade

La mer commence doucement à remonter, nous venons de parcourir plus de trois kilomètres (aller et retour) sur un chemin boueux mais les yeux remplis de belles images, les poumons pleins d'air iodé mais l'estomac creux. Il nous reste à terminer cette belle balade par quelques belles huitres et une chaudrée fourasine, soupe de poissons traditionnellement confectionnée avec les poissons invendus mais désormais améliorée par des poissons nobles.

La Chaudrée fourasine

dans un restaurant traditionnel,

Restaurant La Fumée à Fouras

comme l'ont fait avant moi, mes parents, mes grands parents.

Les grandes marées à la Pointe de la Fumée étaient un incontournable des sorties familiales.

La marée remonte, Fort Enet et le carrelet ont les pieds dans l'eau. Le chemin va bientôt disparaitre jusqu'aux prochaines grandes marées.

La Pointe de la Fumée par Grande Marée

Les journées sont belles en ce moment. Profitons du soleil même si les nuits sont fraiches.

Passez une belle journée ici ou là! Merci de votre visite.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Merci. Votre article reflète parfaitement bien l’ambiance Océanique de cette balade. Ce week end nous y étions. Merci pour le cours sur les naissains et l’apparté sur l’attaque du chantier de Fort Boyard.
Répondre
E
Les marées c'est je pense ce qui me manque le plus en méditerranée !
Voilà pourquoi j'essaie de revenir régulièrement en Charente maritime...
Merci pour la balade
Miam "le restaurant de la fumée" où on y déguste de bons plateaux de fruits de mer.
Répondre
V
rhoo, c'est superbe!! ça me manque les marées depuis que je suis sur la méditerranée... merci pour cette balade. gros bisous. cathy
Répondre
T
Quand l'océan est calme comme c'était le cas ce week-end, c'est un bonheur de passer du temps sur ces rivages. Merci de ton passage. Gros bisous. Tanielie
M
Tes photos sont sublimes et me rappellent les grandes marées à Oléron que j'ai eu la chance de voir plusieurs fois. En plus vous avez eu beau temps ce qui n'est pas toujours le cas lors des grandes marées. Bises et merci pour ce reportage iodé
Répondre
T
C'est vrai que grandes marées riment souvent avec vent violent et pluie. C'est d'ailleurs cette conjugaison qui a provoqué la tempête Cynthia qui a détruit cette partie de la côte.
Nous faisons provision de soleil et de bon air avant de rester près du feu dans les mois qui viennent.
Merci de ta visite. Passe une belle journée Tanielie.