Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Entre Seudre et Océan, les cabanes du port de Chatressac (17)

 Chatressac, Chaillevette, la Seudre, ces noms ne vous disent probablement pas grand chose.

La Tremblade et Marennes ne vous en disent peut-être pas davantage. A moins que vous ne soyez amateur(trice) d'huîtres et que "Marennes-Oléron" vous évoque les bourriches d'huitres commandées pour le Réveillon.

Alors, je vais vous en dire un peu plus sur cette région si particulière où nous aimons nous perdre par toutes saisons, avec les brumes d'automne ou le givre de l'hiver. Mais c'est quand même sous le soleil que la balade est la plus agréable.   

Nous sommes ici au bout de la pointe d'Arvert; tout près de la pointe sud de l'île d'Oléron qu'on rejoint par le pont du même nom qui débute à Bourcefranc-Le Chapus.

Marennes et La Tremblade sont les deux pôles les plus importants de l'ostréiculture en Charente Maritime. Sur les rives de la Seudre, les deux villes se font face, .

Fleuve côtier de 68km de long, la Seudre est bordée de marais qui ont été longtemps  exploités comme marais salants. Depuis leur abandon, ils ont été transformés en "claires" où sont élevées les huitres à l'IGP Marennes Oléron. Dans cette plaine, le bassin de la Seudre s'étend très largement autour du fleuve.

Le paysage vu du ciel (Google) est quand même assez extraordinaire. Le tracé du fleuve, en bleu, est une sorte de millepattes tant il a de minuscules affluents. L'exploitation des marais salants a en plus, crée au fil des siècles une composition qu'on pourrait croire sortie de l'imagination d'un artiste contemporain.  

Ce sont 35 petits contributeurs qui serpentent dans les marais. Les plus gros permettent de naviguer avec des barques peu profondes et de transporter les précieuses cargaisons d'huitres.

C'est dans celui de Chatressac que nous avons passé un long moment.

Les mareyeurs qui se qualifient eux mêmes de jardiniers de la mer, ont construit, côte à côte, des petites cabanes de bois tout le long de ces ports naturels soumis au rythme des marées. Nous y étions à marée basse et le chenal laissait voir la boue et le sable. 

Ces cabanes ont peu changé depuis le siècle dernier. Elles sont au cœur de l'activité ostréicole, toujours utilisées pour le tri et l'expédition des huitres souvent faite par les femmes. 

.Un vieux vélo qui a probablement séjourné quelques temps au fond de l'eau a été colonisé par les huitres.

Les bâtiments neufs n'ont plus le même charme mais respectent la tradition des couleurs vives.

Sur l'autre rive du chenal, les cabanes de pêcheurs ont toutes conservé leur caractère. Les murs sont goudronnés pour résister aux intempéries, les fenêtres sont toujours colorées. On les a peintes avec les restes de peinture des bateaux. 

Si la plupart est toujours utilisée par les pêcheurs, d'autres sont devenues des lieux de détente. 

 

 

Qu'elle est charmante cette cabane!

Il faudra attendre la marée haute pour aller en mer.

Ici on célèbre les cigognes qui ont décidé d'hiverner dans les marais de Rochefort oubliant de ce fait leur migration vers l'Espagne ou le Maroc.

 

Avec beaucoup d'humour, on rappelle que les plus anciens parlaient le patois charentais.

Le patois charentais est proche du patois poitevin qu'on parlait dans les campagnes lorsque j'étais enfant. Ces quelques mots d'humour griffonnés sur cette planche de surf résonnent comme les blagues et les rires de mes grands oncles lors des repas de famille.

Qu'est-ce que c'est que tu ramasses, le cul en l'air?

C'est des huitres mon gamin.

 

 

On termine avec cette cabane, la plus proche du fleuve.

 De bonnes adresses

Des ostréiculteurs ont aménagé leurs cabanes pour la dégustation d'huitres, de moules et de gambas. On y mange très bien, de produits ultra frais, juste sortis de l'eau. La cuisine est familiale, concoctée le plus souvent par les femmes de la famille. Nous aimons venir dans l'une d'elles.

La Cabane de Chat'sa est une bonne adresse, toute simple, pour déguster des moules et des gambas à la plancha ou des huitres chaudes surprenantes ou encore une éclade de moules qu'on mange avec les doigts. Au dessert vous pourrez vous laisser surprendre par un fromage blanc charentais au Pineau ou un millat charentais, sorte de gâteau de semoule à base de graine de millet le plus souvent remplacé par de la farine de maïs et parfumé au cognac ou au pineau ou encore une galette charentaise à l'angélique.

Le port de Chatressac est un des plus petits de la Seudre. Il a conservé un caractère authentique qui fait du bien.

Nous reprenons la voiture pour aller plus loin et nous perdre dans les marais qui longent la Seudre au gré des chemins qui s'enfoncent le long des claires. 

Ce sera le programme d'une autre balade. Avec une ambiance nature, nature.

Merci de votre passage par ici.

Faites de belles balades ici ou là.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Une bien jolie balade très détaillée, intéressante, dans une région que je connais peu. Merci pour la découverte !
Répondre
N
Oh! quel régal que de revoir de tels endroits. Un grand merci de me rappeler le coin de Mornac sur Seudre que j'avais fait il y a quelques années déjà. J'adore ces cabanes et cette pancarte terriblement ironique. Gros bisous et encore merci pour ta venue. Doux week-end et à bientôt
Répondre
M
En effet je trouve ce petit port très charmant et authentique. J'y retrouve l'ambiance vécue sur l'île d'Oléron avec ses petites cabanes d'ostréiculteurs en particulier. Si un jour je retourne par là-bas j'essaierai de prévoir plus de halte sur le continent ! Bonne journée. Bises
Répondre
T
Le continent offre, au même titre que Oléron, des endroits précieux tant sur la côte qu'un peu à l'intérieur des terres. Nous y allons souvent et c'est toujours l'occasion de quelques découvertes.<br /> Merci de ta visite.
V
ha si, ils me parlent tous ces noms, et merci pour ces photos, j'adore cette région, j'avais de la famille par la... gros bisous. cathy
Répondre
T
Ha, tant mieux si tu as apprécié ce petit coin que j'aime bien. Moi, j'aime te suivre en Pays Catalan car j'ai une amie à Perpignan et je revois avec plaisir toute la région. Bisous à toi; Nicole