Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

L'église Saint Joseph de La Bourboule et ses chapiteaux colorés (63)

Nous voici depuis quelques jours en Auvergne et, le soleil ayant été généreux, nous avons fait quelques balades  et de jolies découvertes. En voici une première.

La station thermale de la Bourboule se blottit le long des rives de la Dordogne. Cette jolie rivière qu'on associe volontiers au Périgord prend ses sources (elle a bien deux sources : la Dore et la Dogne) sur les flancs du Puy de Sancy, à peine à dix kilomètres d'ici.

La Bourboule n'était qu'un petit hameau dépendant de Murat-le-Quaire, le village voisin et connu sous le nom de Murat-les bains. Il a connu un essor considérable à la fin du XIXème siècle en raison de la vogue des soins thermaux. Devenue indépendante, la ville a construit à tout va hôtels, maisons de santé et belles résidences pour accueillir de plus en plus de curistes. La petite église de Sainte Bernadette des Dores devint vite trop petite.

Le maire de l'époque, Antoine Gardin décida de construire une nouvelle église. Architecte, il en suivit les travaux.

L'église Saint-Joseph au fil du temps - La Bourboule (63150)

Les travaux commencèrent en 1885.

Elle occupe un espace dégagé en bordure de rivière. On constate en comparant les deux photos, prises à environ un siècle d'écart, que le lit de la rivière est beaucoup moins large, témoignant, comme, dans les Alpes, du réchauffement et de la sécheresse. 

Son aspect est trompeur car, si elle s'inspire bien de sa voisine, l'église d'Orcival, sept cent ans séparent leur construction.

De style néo-roman, courant en Auvergne, elle est bâtie en pierres de lave de couleur claire avec des ajouts de pierres noires qui agrémentent les ouvertures et soulignent l'abside. 

 

 

photo Internet

La Bourboule, église Saint Joseph (63)

Comme souvent dans la région, l'intérieur est sombre et la lumière diffusée avec parcimonie.

Le miracle de la technologie rend les photos plus lisibles que la réalité (photo Wikipédia)

 

Eglise Saint Joseeph La Bourboule Auvergne

 

Eglise néoromane de la Bourboule Puy de Dôme

Vingt et un chapiteaux ont été sculptés et colorés par Henri CHARLIER, un artiste bourguignon. 

Chapitaux de l'église de La Bourboule

 

 

Les chapiteaux retracent la vie de Saint-Joseph avec force détails et symboles, dans une organisation presque naïve ce qui les rend accessibles à chacun.

 

 

Cette visite imprévue nous a fait découvrir une bien belle  église, parfaitement adaptée à son environnement.

 

Nous continuons les balades, d'églises en châteaux auvergnats, de lacs en cascades, de volcan en banne , de puy en col avec à chaque fois une myriade d'étoiles dans nos yeux.

Merci de votre passage sur ces pages. Faites de belles balades, ici ou là.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Voilà une architecture intéressante, bien différente de celles qu'on a l'habitude de côtoyer dans e Sud-Ouest...Merci pour le partage!
Répondre
V
qu'est ce qu'elle est belle et originale cette église, dedans comme dehors!!! jolie découverte!!! gros bisous, passe un beau weekend. cathy
Répondre
M
Elle est en effet très belle cette église ! Je n'avais jamais vu de chapiteaux sculptés peints. La Bourboule est un site très connu de nom mais où je ne suis jamais allée...Merci pour cette visite. Belle journée
Répondre