Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle journée ici ou là

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Epinal, un château oublié et cinq fois détruit (Vosges)

(article remis à  jour en 2020)

C'est en Lorraine que je vous propose de me suivre aujourd'hui pour y découvrir le passé tumultueux d'un château haut perché.

Un château, en ruines certes, mais un des plus anciens de Gaule tout de même. Un château dont on avait même oublié l'existence!  mais un château où flotte avec fierté le drapeau de la ville.

  • Que de vicissitudes, il a subi, ce château pendant des siècles. D'abord détruit pas les Barbares et par les Vandales (les vrais, ceux qui venaient du Nord), et même par Louis XIV, il a fini englouti par les ronces à tel point qu'on ne le voyait plus et qu'on y pensait plus. Il fait maintenant l'objet d'un programme de sauvegarde et tant mieux car, il est le témoin d'un très riche passé d'une ville ballottée de duchés en royaume.

Epinal est une ville des Vosges, au sud de la Lorraine, pas bien loin de l'Allemagne, de la Suisse, de la Belgique et du Luxembourg. Cette situation peut laisser à penser que son passé a été tumultueux et, il l'a bien été.

Le château est construit sur un éperon rocheux qui domine, de 50m, la vallée de la Moselle. Il lui doit son nom. De spina (rocher ou épines) , la ville est devenue Spinalium et les habitants s'appellent, aujourd'hui encore, les Spinaliens.

  • Détruit par les Barbares, détruit à nouveau par les Vandales vers le IVème siècle, il est reconstruit au VIIIème siècle,  lorsque la ville doit défendre la Lotharingie (la Lorraine)  contre les envahisseurs bourguignons.
  • Au Xème siècle la ville connait un réel essor après la construction d'une basilique (Saint-Maurice) et l'organisation d'un marché par le puissant évêque de Metz. 
  • Au XIII ème siècle , la prospérité est forte et le château est reconstruit et aménagé par le duc Léopold de Lorraine. 2 km de murailles sont même érigées en défense.
  •  A la croisée des chemins de la Lorraine, la Champagne, l'Alsace et la Bourgogne, Epinal jouit d'une situation privilégiée mais c'est grâce à la qualité de son artisanat des tissus, du cuir et du papier qu'elle est connue dans dans toute l'Europe.. A cette époque, la ville bat monnaie, possède son sceau et sa population s'accroît jusqu'à devenir plus importante que celle de Nancy. Epinal appartient  maintenant à ses habitants qui se sont défaits (avec force et vigeur) de leur aliénation aux évêques de Metz.

Le château se développe, s'aménage d'un logis, d'écuries et d'une citerne de rétention des eaux de pluie.

  • Au XVème, les spinaliens se donnent au roi Charles VII qui promet de ne jamais aliéner la ville. Il tiendra promesse mais son fils Louis XI, non ! Ce dernier cède la ville aux Bourguignons mais les Spinaliens ne l'entendant pas ainsi. Ils résistent et le château est à nouveau détruit.
  •  Finalement la ville sera rattachée à la Lorraine. Peu de répit car bientôt, c'est Charles le Téméraire qui fait le siège pendant une année, sans succès et le château sera à nouveau... détruit. 
  • Je passe sur la peste qui décime les quatre cinquième de la population, sur les attaques des français, les résistances des lorrains. Finalement Epinal signe en 1653, allégeance au roi Louis XIV.
  • Mais Louis XIV ne veut pas d'une place forte aussi puissante dans son royaume aux mains d'habitants si derterminés à regangner leur indépendance. Aussi, il décide que le château et les 18 tours de défense de la ville seront détruites... aux frais des Spinaliens. Et voilà le château détruit une fois de plus.
  •  Le château va alors entrer dans "un siècle noir"

 

  • De 1724 à 1880 le château sombre dans l'oubli, passant de main en main. La végétation l'envahit et la population oublie même qu'il y avait un château sous les ronces de ce grand espace au coeur de la ville.
  •  C'est Philippe Seguin (ancien président du Sénat)  maire d'Epinal qui, en 1984, lance des fouilles. On retrouve des constructions, des souterrains. Le maire décide de redonner au château une  place dans le coeur des Spinaliens.  Des travaux de consolidation sont en cours et un projet de reconstruction est même envisagé.

Ces vielles pierres nous parlent (trop en sourdine), elles ont beaucoup à nous raconter de notre histoire et j'aime bien les écouter.

La ville d'Epinal

Pendant ce temps de calme relatif,  la ville retrouve un peu de vigueur avec la naissance de l'imagerie avec Jean-Charles Pellerin. Il fut le premier à imprimer en série des images inspirées de la religion, de la Révolution et de la vie de tous les jours. Ces images sont alors vendues par les colporteurs  avec  pour bonne intention d'instruire la population qui ne savait pas lire.        

La guerre de 1870  va également lui, donner une certaine prospérité. Epinal devient la ville la plus proche de la nouvelle frontière d'Alsace-Lorraine et voit donc arriver des milliers de militaires en poste de défense. Elle accueille également de nombreux alsaciens, filateurs ou tisseurs qui ont fuit l'Alsace occupée et se sont installés derrière la frontière mais au plus près de leur terre natale.

Nouveau choc avec la seconde guerre mondiale. Epinal est partiellement détruite par les bombardements américains et les combats d'artillerie. Sa reconstruction en fera une ville "propre". 

 

 Le château reprend vie peu à peu : une vigne a été replantée au pied du donjon pour rappeler qu'on cultivait la vigne sur le côteaux de la Moselle et ce sont les Spinaliens, eux mêmes, qui en font la récolte . Au pied de la prairie en contrebas du château cette belle bâtisse était la garderie des écoles maternelles d'Epinal. 

       Un zoom sur une statue que la neige a rendue un peu... indécente

 

Aujourd'hui, le parc du château est ouvert au public.  Il abrite des équipements sportifs et un parc zoologique.

La mare, aux canards, était gelée et les pauvres volatiles semblaient forts désemparés de leur situation ....glissante.

Merci de votre passage ici

La visite se poursuit par "Les images d'Epinal.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nell 16/03/2018 12:30

Alors là pas su tout et je donne ma langue au chat. Une belle page d'histoire que je me suis régalée à lire. Je ne connais pas du tout cette ville. Elle me semble bien intéressante. Gros bisous, Tanièlie, et belle journée