Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle journée ici ou là

Des balades, des voyages, ici ou là , au jour le jour avec pour seule envie de s'émerveiller encore et encore

Les Gorges de Ballandaz et la centrale hydro-électrique de Pralognan (73)

Le temps des vacances est enfin arrivé pour nous et nous avons rejoint notre havre de paix, là haut dans les montagnes.

Pour nous mettre en jambes, je vous propose une petite randonnée dans la verdure d'un fond de vallée  Ca vous dit? 

C'est dans la vallée de Bozel, au Villard du Planay, que notre promenade commence. Ce petit village savoyard situé entre Pralognan-la-Vanoise et Champagny-en-Vanoise a connu au siècle passé un important développement industriel. C'est l'énergie fournie par une importante centrale hydro-électrique qui a alors permis l'implantation de hauts-fourneaux et d'usines chimiques. La mondialisation est passée par là et toutes ces usines ont disparu, entraînant avec elles les populations des villages.

La centrale hydro-eléctrique est toujours en fonction. Un centre d'interprétation nommé Hydraulica lui fait face. Nous passons souvent au pied de cette imposante bâtisse aux pierres grises et au toit d'ardoise avant d'emprunter  la route qui s'enfonce dans la vallée et s'élève en lacets vers la station de Pralognan. Elle  suit le cours du  Doron de Pralognan, le torrent qui dévale du massif de la Grande Casse, sommet mythique de la Vanoise. A chaque passage, nous disons que, la prochaine fois, nous devrons nous arrêter. Mais la prochaine fois.... nous ne le faisons pas.  Eh bien, nous y sommes enfin!

Le doron de Pralognan

Ce joli mot "doron" est probablement dérivé d'un mot celte "dor" qui signifie torrent. Il a donné le doron (Doron de Termignon, Doron de Belleville, Doron des Allues...), mais aussi la doire  (La Doire baltée du Val d'Aoste tout proche) ou le foron ( La Roche sur Foron).

Par temps calme comme en ce moment, ses eaux sont limpides mais il lui arrive de charrier des eaux blanchâtres ou terreuses et même parfois, après les orages,  des flots de cailloux. Comme tous les torrents de montagne, il est à la fois indispensable à la vie des hommes et des bêtes mais aussi menaçant pour les habitations lors de ses débordements. Les montagnards ont, souvent par nécessité, rivalisé d'ingéniosité et de courage pour domestiquer ces eaux  sauvages. Moulins, scieries et plus tard les centrales électriques sont activés par ces eaux sauvages

Les eaux sauvages

Hydraulica est une galerie d'interprétation de la maîtrise des eaux sauvages. Elle est née d'un partenariat entre la commune du Planay et EDF. Elle permet de comprendre le travail incessant des montagnards pour maîtriser l'eau et ingénieusement la transformer en alliée.  Le musée est ouvert un bonne partie de l'année et mérite une visite même et surtout avec des enfants pour lesquelles des activités de découvertes ludiques sont organisées.

Face à la galerie Hydraulica,  la centrale électrique occupe une grande partie de ce fond de vallée.

La centrale hydro-électrique de Pralognan

 

Construite à partir de 1943 elle arbore une architecture massive très en vogue pendant l'après-guerre.

Elle produit 156 Gwh/an. Ça ne me parle pas beaucoup mais si on me dit qu'elle permet la fourniture d'une ville de 64 000 habitants et l'économie de 148 000 tonnes de CO² par an, je me représente mieux sa puissance, son importance et surtout la nécessité de conserver ces centrales 100% durables dans notre paysage énergétique.

Mais malgré l'intérêt de la visite d'Hydraulica, c'est vers le torrent que je vous emmène.

Galerie Hydraulica – Parcours ludique

Le départ du chemin se fait juste en face du musée, au pied de la centrale hydroélectrique. Il se faufile à travers les ruelles typiques du village savoyard pour arriver au bord du torrent.

Le Doron de Pralognan
La chaleur de l'été accélère la fonte des neiges qui l'alimente en eaux cristallines.

 

Le chemin que nous suivons est une partie du chemin muletier qui reliait jadis la Vallée de la Maurienne (et au delà l'Italie) à la Vanoise. Nous empruntons souvent une autre partie de ce chemin pour nos randonnées en altitude dans le secteur de la Grande Casse et des glaciers de la Vanoise. 

Nous longeons une imposante canalisation joliment envahie par la végétation . Il s'agit d'une des conduites forcées qui transportent, sous pression, les eaux puisées dans une retenue aménagée en amont. 

 

Cette  grosse canalisation qui démarre dans la réserve de Ballandaz, s'étire sur 1,7km et plonge sur 764 mètres de dénivelé. Il a fallu tracer son chemin dans des conditions parfois difficiles comme ici avec le franchissement de ce rocher dans lequel on a fait une profonde entaille.

Un peu plus loin, le chemin devient plus étroit. La végétation, probablement courbée par la neige, nous fait une agréable tonnelle.

 

Les rayons du soleil ont du mal à réchauffer ce fond de vallée, les mousses y sont à leur aises. Les racines prennent ici  des formes étranges dessinant des décors fabuleux.

 

les marmites de géant

Peu a peu le vacarme du torrent devient assourdissant. Le courant devient tumultueux. La gorge se resserre.

Les marmites de géants se succèdent. L'eau dévale de l'une dans l'autre.

 Place au tumulte et à la découverte et au silence. Façon de parler car si je vous parlais, vous ne m'entendriez pas.

Nous continuons à remonter les gorges pour arriver à un belvédère récemment installé. L'impression est saisissante.

 

 

 

Les rochers ont été façonnés depuis des millénaires.

 

 

On peut laisser libre cours à notre imagination. Ici je verrai peut-être une tête d'oiseau.

 

Nous quittons les gorges de Ballandaz avec ces rochers. J'y vois deux visages qui s'embrassent et vous?

Il nous reste à rejoindre notre point de départ, tout là-bas. Nous emprunterons un autre chemin, moins agréable. C'était une belle promenade.

Passez une belle journée de faites de belles balades.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 02/09/2020 15:31

Quel site remarquable ! Ces marmites de géants et ces gorges sont impressionnantes :) Merci pour ce partage je ne connaissais pas cet endroit

Yan 01/09/2020 14:40

C'est magnifique !